Le LMD (Licence-Master-Doctorat) est un système introduit dans nos universités publiques depuis 2008. C’est un système éducatif qui vise l’excellence des étudiants qui pour assurer leur réussite doivent mieux s’organiser tant sur le plan des études que sur la gestion de leurs capacités pour faire face aux nouveaux défis du LMD. Il est à noter aussi  que ce système nécessite une certaine rigueur de la part des apprenants et qui nécessite l’établissement des conditions adéquates pour sa réussite. Quel bilan pouvons-nous faire de ce système ? Nous allons avoir l’avis des concernés.


 

Selon les nouveaux étudiants c’est un bon système mis en place par les autorités pour leur permettre de bien travailler avant d’avoir son diplôme en Licence, Master, Doctorat. A la question : comment prends-tu le système ? Un étudiant en semestre I de chimie répond que pour lui c’est une bonne idée venant de la DAAS (Direction des Affaires Académiques et de la Scolarité) pour permettre à l’étudiant de vite valider ses UE (matières) et vite avoir son diplôme, mais que les anciens considèrent comme mauvais. A la question de savoir s’il est sûr de pouvoir finir sa licence en trois ans, il répond que c’est une question ambigüe et que c’est l’avenir qui lui dira ce qu’il fera.

 

 Selon les anciens étudiants, le LMD est un système anglais, amené sur nos universités publiques togolaises  exigeant de la part de ces derniers  beaucoup plus de moyens et de recherches personnelles  avant l’obtention de   leurs diplômes. Pour arriver à leur but selon un étudiant en Semestre VI en faculté de droit, les étudiants doivent faire des recherches pour accompagner  leurs cours. A la question de savoir si le LMD lui permet d’avoir son diplôme en année prévue, il nous explique que ça dépend des conditions de chaque étudiant. Ce qui veut dire qu’il faut des conditions adéquates pour accéder aux documents et à la connexion internet. Mais pour  sa part il a commencé les études avec des gens qui ont réussi mais lui, il lui reste encore deux matières fondamentales à éliminer jusqu’alors, faute de moyens financiers. Pour conclure il invite le gouvernement à mettre en place des moyens efficients  pour la réussite des concernés.

 

Selon un professeur de comptabilité sur le campus de Lomé, le LMD est un bon système mais il constate qu’il n’est pas fonctionnel sur nos universités publiques. Pour lui c’est un système qui fonctionne ailleurs mais converti ici, il ne s’applique pas comme il le faut. Pourquoi ce dysfonctionnement ? C’est parce que les conditions ne sont pas réunies pour bien appliquer ce système. Pour cela les professeurs dispensent les cours sur l’ancien système car ne disposant pas des salles bien aérées pour dispenser le cours, ni des documents de cours, ni même des contacts avec des étudiants pour pouvoir discuter ou proposer des devoirs en ligne. Ils font leurs efforts personnels pour dispenser les cours et corriger les devoirs. Il nous fait savoir que la licence LMD du Togo n’est pas totalement reconnue ailleurs et il faut encore continuer les cours(en ligne ou ailleurs) pour accéder à un vrai diplôme LMD pouvant aider à travailler dans d’autres pays.

 

Somme toute on constate par certains que le LMD est un bon système qui pousse l’étudiant à bien travailler d’une part. D’autre part c’est un système introduit pour retarder l’étudiant dans son évolution  comme il le faut. Beaucoup d’effort sot faits pour améliorer la condition des étudiants, mais beaucoup reste à faire pour que les conditions soient optimales pour une application sans heurts du système dans nos universités publiques. Reste à savoir si le LMD apporte réellement quelque chose de bien aux concernés. Votre avis nous intéresse sur notre page Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom