En conclave à Lomé mercredi, les directeurs des offices du baccalauréat des pays membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) réfléchissent aux différentes formules devant permettre de donner à ce premier diplôme universitaire une audience régionale.

-- Vidéo de L-FRII --

A terme, toute personne ayant eu son baccalauréat dans un pays de l’espace, doit pouvoir s’inscrire dans une université de la sous-région sans faire l’objet de « complexe » par rapport à son efficacité.

Cette rencontre « importante » permettra selon le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Octave Nicoué Broohm, de « mutualiser les grandes pratiques, et d’harmoniser tout le processus du Bac, tout en crédibilisant et en sécurisant davantage les diplômes dans l’espace UEMOA ».

Le BAC constitue le premier diplôme universitaire, qui mérite toute l’attention pour faciliter l’insertion des apprenants dans toutes les universités de la sous-région, après l’admission, a-t-il ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom