Alibaba concrétise les engagements formulés en 2017 par son président-fondateur, Jack Ma. Le géant chinois de l’e-commerce vient d’annoncer le lancement en septembre 2019 d’un programme de formation de quatre ans au sein de son école de commerce installée à Hangzhou, en Chine.

Trente étudiants intégreront une « classe de commerce électronique international transfrontalier » pour suivre des cours sur l’Internet, le commerce international et le commerce électronique transfrontalier.



Lire aussi : Incendie de Notre Dame : don du Prof Alpha Condé à la France ?, la réponse

Développer les entrepreneurs locaux

L’initiative fait suite au lancement de la plateforme électronique de commerce mondial (eWTP) lancée en octobre 2018 par le président Paul Kagame et Jack Ma. Initiative privée multipartite chapeauté par Alibaba Group, l’eWTP a pour objectif de favoriser l’exportation vers la Chine en offrant des infrastructures logistiques et des services permettant un développement plus rapide des plateformes e-commerce locales. Le Belgique a également intégré cette plateforme en décembre 2018 ainsi que la Malaisie.

L’entreprise fondée et présidée par le chinois Jack Ma n’en est pas à sa première annonce sur le continent. Elle possède un fonds de 10 millions de dollars dédié au financement de jeunes entrepreneurs du numérique.

Avec Jeune Afrique

*Photo à la une : Paul Kagame, président du Rwanda et Jack Ma, président-fondateur d’Alibaba, géant chinois du commerce en ligne, lors d’une conférence au dernier forum de Davos. © Markus Schreiber/AP/SIPA/2019.