Neymar a été entendu par la police de répression des crimes informatiques de Rio jeudi soir. Sommé de s’expliquer sur la divulgation des photos intimes de la mannequin qui l’a accusé de viol, Neymar ne s’est pas prononcé sur le fond de l’affaire à sa sortie mais a déclaré qu’il s’était senti extrêmement soutenu.

Lire aussi : R. Kelly plaide non coupable des 11 nouvelles accusations de crimes sexuels

Neymar a connu un premier épisode judiciaire. Le Brésilien a été entendu par la police à Rio de Janeiro, jeudi soir, au terme de 24 heures qui auront vu son accusatrice livrer sa version à la télévision brésilienne dans l’affaire de viol, puis une blessure le priver de Copa America. L’attaquant vedette de la Seleçao s’est présenté dans un commissariat de répression des crimes informatiques de Rio, pour avoir diffusé ses échanges avec son accusatrice, Najila Trindade, sur Instagram, dans sa vidéo de défense.

Entendu pendant 1h40

Arrivé le visage fermé devant le commissariat à 19h15, Neymar n’a fait aucune déclaration avant de pénétrer dans l’enceinte et a seulement lâché qu’il était innocent face à quelques dizaines d’enfants venus lui témoigner leur affection. Neymar a ensuite échangé avec la police pendant une heure et quarante minutes. Il lui a été demandé notamment d’apporter des éclaircissements sur la divulgations d’images intimes de la mannequin Najila Trindade, après qu’elle l’ait accusé de viol.

“Je me suis senti très aimé”

Neymar était plus souriant à sa sortie de l’audition, mais il n’a pas répondu aux questions des journalistes. L’attaquant du Paris Saint-Germain a réservé sa seule et unique déclaration à la centaine de fans qui s’était déplacée et qu’il a remerciée pour les démonstrations de soutien reçues. “Je veux juste vous remercier pour tout le soutien, les messages envoyés par mes amis, mes fans, tous ceux qui me suivent. Je voulais juste vous remercier et vous dire que je me suis senti très aimé”, a-t-il déclaré à sa sortie du commissariat.

Lire aussi : Souleymane Diawara condamné à une amende dans une affaire d’extorsion

La star auriverde était en béquilles puis en chaise roulante, en raison de sa blessure à la cheville droite, survenue mercredi soir lors d’un match amical contre le Qatar (2-0), laquelle a entraîné l’avancée d’une audition initialement prévue ce vendredi. “Nous sommes venus témoigner pour clarifier tout ce qui était dû et nous sommes convaincus que nous prouverons l’innocence de mon client. Le processus est confidentiel, mais il (Neymar) a donné toutes les précisions nécessaires”, a déclaré l’avocate du joueur, Maira Fernandes.

Avec AFP