Le milliardaire nigérian, Aliko Dangote, était invité, ce week-end, lors d’une table ronde intitulée “Going for Growth”, initiée M. Godwin Emefiele, gouverneur de la  » Central Bank of Nigeria ». Cette réunion, qui a réuni de nombreux opérateurs économique, a permis au tycoon d’envoyer encore quelques flèches en direction de ses voisins de l’ouest, les Béninois.

Lire aussi : Togo : King Mensah réagit (enfin) aux attaques de Vanessa Worou



Selon l’homme d’affaires nigérian Aliko Dangote, la contrebande est un vrai obstacle aux politiques du gouvernement nigérian pour conduire l’économie vers le sentier de la croissance. «Ce qui nous tue le plus, c’est la contrebande. La contrebande est ce qui a réellement tué la plupart de nos politiques. Aucun pays ne peut survivre avec un voisin comme la République du Bénin. Leur principal travail est de faciliter la contrebande », a déclaré Dangote rapporté par le média nigérian Leadership.

Lire aussi : Bénin : Sébastien Ajavon change de statut en France

Pour ainsi empêcher le Bénin de continuer à limiter les performances globales de l’économie du premier producteur de pétrole africain, M. Dangote préconise des actions fortes à la hauteur de l’enjeu. « Nous allons prendre des mesures draconiennes contre le Bénin pour éviter la contrebande. Le plus grand défi pour l’économie du Nigeria est de mettre un terme à la contrebande organisée par le Bénin vers le Nigeria «, a déclaré le 63e homme fortuné de la planète selon le dernier classement Bloomberg.

Lire aussi : Le Portugal remporte la première Ligue des Nations, un nouveau record pour Cristiano Ronaldo

Selon le gouverneur de la CBN, le gouvernement fédéral nigérian avait déjà pris des mesures coercitives pour décourager les acteurs de cette pratique. M. Godwin Emefiele a indiqué que les comptes bancaires des acteurs de ce trafic seront bientôt retrouvés et bloqués dans toutes les banques nigérianes.  

» À ce stade, nous avons déjà bloqué les comptes de certains acteurs du secteur du textile, du riz et de l’huile de palme. Nous enquêtons sur ces comptes et, à mesure que les informations deviennent plus claires, nous allons passer au niveau suivant… » a déclaré M. Godwin Emefiele.

Lire aussi : Sous la menace d’une extradition vers Ouaga, Blaise Compaoré apporte son soutien à son petit-frère François

Il est à noter que ce n’est pas la première fois qu’Aliko Dangote tacle le pays de Talon. En avril dernier, au cours d’une conférence internationale organisée par Mo Ibrahim, M. Dangote n’a pas manqué de dire ce qu’il pensait du Bénin.