L’église de la restauration, située dans la rue Bangangoulou à Ouenzé dans le cinquième arrondissement de Brazzaville a été le théâtre d’une scène atypique le dimanche dernier. Le pasteur s’en est pris à ses fidèles après s’être rendu compte que peu d’argent a été versé pendant la quête.

Très fâché, le pasteur qui s’appelle Gerard Oko, a reproché à ses fidèles leur esprit de pauvreté, qu’ils souhaitent installer dans son église. Le pasteur ne réalisait pas comment le culte du dimanche ne pouvait rapporter que 15 000 Francs CFA. Pendant au moins 30 minutes, il a fait comprendre à l’assemblée que Dieu n’aime pas la pauvreté, et que tout l’argent de ce monde est de lui et le plus normal est de le lui reverser chaque dimanche.



Lire aussi Togo-Baccalauréat 2019 : comment réviser efficacement ses leçons avant le jour J

Des langues racontent que le pasteur envisageait d’envoyer sa fille étudier au Maroc et fondait tous ses espoirs sur la quête afin de réunir les frais de scolarité nécessaires. C’est dans cette optique que les fidèles ont manifesté peu d’intérêt pendant la quête du dimanche. Au Congo, 99 % des églises de réveil ont été créées à des fins lucratives en faveur des pasteurs qui n’hésitent pas à mettre hors de leurs chemins tous les contestataires.

Avec Africa 24