Le président nord-coréen Kim Jong-un aurait exécuté un de ses généraux en le jetant dans un aquarium rempli de piranha, rapportent des médias internationaux.

Le général, dont le nom n’a pas été révélé, a été accusé d’avoir planifié un coup d’Etat mais a été la dernière victime de la nouvelle méthode d’exécution, selon le Daily Star. Il semblerait que l’aquarium géant ait été construit dans la résidence de Kim Ryongsong.

Lire aussi : Guide pratique des affaires au Togo : Focus Yakou lance son vadémécum ce mardi à Lomé

La victime aurait eu les bras et le torse ouverts avec des couteaux avant d’être jetée dans le réservoir, selon les allégations rapportées par Standard Media.

Des sources affirment qu’il n’était pas clair si le général avait été tué par les poissons, ou était décédé de ses blessures ou s’il s’était noyé. Le dirigeant nord-coréen se serait inspiré du film de James Bond « L’Espion qui m’aimait » de 1977, indique le reportage de Daily Star.

Lire aussi : Burkina Faso : encore une attaque ce dimanche 9 juin…plusieurs morts

Dans le film, le méchant Karl Stromberg, exécutait ses adversaires en les jetant dans un aquarium rempli de requins. On pense que l’aquarium de Kim est rempli de plusieurs centaines de piranhas «importés du Brésil». Les poissons mangeurs de chair ont des dents acérées qui pourraient déchiqueter la chair d’un cadavre en quelques minutes à peine. Kim aurait exécuté 16 personnes depuis son arrivée au pouvoir en 2011. Il a déjà exécuté son chef d’armée, le PDG de la Banque centrale de Corée du Nord et ses ambassadeurs à Cuba et en Malaisie indique le Standard Media.

Lire aussi : Un prêtre italien fête ses 100 ans avec ses quatre fils devenus prêtres

Un agent de renseignement britannique a déclaré au Daily Star: « Kim règne par peur. De nombreux ennemis de l’Etat sont exécutés en public. Il veut que tout le monde sache, y compris ses collaborateurs les plus dignes de confiance, qu’il risque de subir une mort très désagréable s’il soupçonne une trahison. L’utilisation du piranha est un classique de Kim. Il s’agit avant tout d’utiliser la peur et la terreur comme un outil politique. Que l’utilisation de piranhas soit un moyen efficace de tuer quelqu’un ne le dérangera pas. »