La justice Botswanaise vient de dépénaliser l’homosexualité, rapportent les médias locaux. Interdite dans son code pénal depuis 1965, l’homosexualité ne sera plus punie pas la loi, selon une décision de la haute cour du Botswana.

“Les clauses du code pénal relatives aux relations entre personnes du même sexe «sont annulées», a déclaré le juge Michael Leburu. «La justice ordonne que les lois soient amendées», a-t-il ajouté.

Lire aussi : Guide pratique des affaires au Togo : Focus Yakou lance son vadémécum ce mardi à Lomé

«L’orientation sexuelle est humaine, ce n’est pas une question de mode (…) Les hétérosexuels sont autorisés à exprimer leur sexualité sans problème mais la même chose ne s’applique pas au requérant», a poursuivi le juge Leburu.

Lire aussi : Burkina Faso : encore une attaque ce dimanche 9 juin…plusieurs morts

Considérée comme une pratique contre nature, l’ homosexualité reste illégale dans plus de la moitié des pays africains.

En Avril dernier, la Haute cour du Kenya avait refusé d’abroger les lois réprimant les relations homosexuelles, rejetant ainsi les requêtes de la communauté continentale LGBTQ (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenre, queers).