L’alerte vient de tomber. La RDC est encore touchée par la maladie à virus Ebola. Au moins 42 cas ont été recensés dans une période de 21 jours dans le quartier Kanzuli suite à la consultation d’une dame qui présentait les symptômes de la maladie.

Lire aussi : Togo : recrutement d’une coordinatrice de projet



Dans ce petit poste de santé, l’infirmier aurait d’abord donné les premiers soins à la dame et dans la foulée un médecin sénior, un investigateur et une communicatrice entrent dans la pièce où se trouve la patiente et échangent avec elle. Elle serait selon ses dires une femme de pasteur et dans ce cas l’on a déjà une idée d’ensemble sur les actions à mener, a expliqué le médecin traitant.

À part la prise en charge médicale, un laborieux travail de recherche va commencer, explique un investigateur. Face à la riposte vis-à-vis de la maladie, une méfiance s’installe au sein de la communauté et des quartiers environnants.

Lire aussi : Tunisie : le président Béji Caïd Essebsi est décédé

En rappel, alors que l’épidémie d’Ebola est devenue une urgence mondiale, le ministre de la Santé le docteur Oly Ilunga dans une lettre adressée au chef de l’État lundi dernier a rendu sa démission contestant la reprise en main de la riposte contre l’épidémie d’Ebola par la présidence qui a confié sa coordination non plus au ministère de la Santé mais au patron de l’Institut national de Recherche biomédicale (INRB), le professeur Jean-Jacques Muyembe.