Quelle nouvelle ce lundi matin ! Quelle ignoble fin pour cette sommité du coupé décalé ! Eh Oui, Houon Ange Didier a passé l’arme à gauche après que sa moto soit entrée en collision avec un véhicule, non loin de son lieu d’habitation.

Lire aussi : Décès d’Arafat DJ : les circonstances de l’accident dramatique



Son décès plonge le monde entier dans une peine incommensurable. Ses proches de la musique sont encore plus affectés. C’est un Sidiki Diabaté ravagé par la douleur qui a adressé ces quelques mots pleins de sens à l’endroit de son ami défunt :

« Je pense que Dieu a plus besoin de lui que nous. Didier était quelqu’un de fort, très fort. Quand il t’aime, il t’aime, quand il ne t’aime pas… Une seule chose est sûre, tout ce qu’il a fait, c’était pour honorer la CI, l’Afrique. Je pense que Arafat n’est pas mort. Dans ma tête, il est toujours là. Il sera toujours là parmi nous à travers son travail ; le travail qu’il a accompli est grand. Il l’a dit, il demeurera toujours le Yorobo, le Daishikan. Mes condoléances à sa famille, sa « Chine », la Côte d’Ivoire. Mais il faut que les Ivoiriens sachent que Arafat appartient au monde entier, le bob Marley du coupé décalé, le prophète du Coupé décalé. Je viendrai pour les funérailles, en Côte d’Ivoire ».

Lire aussi : Décès d’Arafat Dj : la clinique prise d’assaut par les populations

Puis, d’annoncer : « Le Mali sera le tout premier pays au monde dans un stade ce soir pour te dire ADIEU. ». Que la terre soit légère au HEROS du Coupé décalé. Les mots sont faibles…

Avec Abidjanshow