Prise de bec dans les Landes. Agacé pour le bruit incessant des canards de sa voisine, un homme a déposé plainte pour nuisance sonore.

Installée depuis trente-six ans au quartier d’Hardy, à Soustons, la propriétaire des palmipèdes est appelée à comparaître au tribunal de Dax le 3 septembre prochain, rapporte Sud-Ouest.



Lire aussi:Ligue 1 : le milliardaire Jim Ratcliffe s’offre l’OGC Nice pour 100 millions d’euros

«Un acousticien mandaté par ce monsieur a mesuré l’intensité des décibels en bordure de la clôture et à l’intérieur de l’enclos, mais n’a rien trouvé d’anormal», a-t-elle expliqué. « Il m’a été préconisé de construire un mur antibruit », a-t-elle ajouté, en précisant que c’est la première fois depuis toutes ces années que l’on se plaint des caquètements de ses animaux.

Pourtant, le résident de la maison la plus proche de l’élevage, installé depuis un an, assure qu’il entend les volatiles malgré la pose d’un double vitrage et les autres travaux d’isolation. « Quand vous êtes propriétaire d’un endroit, vous vous attendez à bénéficier d’une certaine qualité de vie », a-t-il déclaré.

Lire aussi:Un camion titan Dangote impliqué dans un accident tragique de circulation

Il a également affirmé que la basse-cour polluerait un ruisseau public et que des rats et mouches, attirés par les canards, se baladeraient sur son terrain. De juin à octobre 2018, le plaignant se serait rendu chez sa voisine deux fois par semaine pour réclamer le silence.

Si la propriétaire comptait plutôt sur un accord à l’amiable, l’affaire, qui n’est pas sans rappeler celle du coq Maurice en Charente-Maritime ou encore les grenouilles du Pas-de-Calais, sera finalement tranchée devant les tribunaux.