Les trois premières équipes de la CAN 2019 n’ont pas encore obtenu leur prime auprès de la Confédération du football africain (CAF).

En effet, 14,2 millions de dollars devraient être partagés entre les huit meilleures équipes de la CAN 2019, mais la faîtière du football africain n’aurait pas encore versé la totalité de la somme faute de provision sur ses comptes.



Lire aussi : Fermeture frontière Bénin-Nigeria : la situation va (encore) durer

L’Algérie devrait obtenir 4,5 millions de dollars après sa victoire à cette CAN. Le Sénégal et le Nigeria devraient quant à eux recevoir 2,5 et 2 millions de dollars respectivement pour les deuxième et troisième places.

Selon des extraits du procès-verbal de la réunion du Comité exécutif de la CAF tenue le mardi 10 dernier, les revenus actuels de la CAF ne correspondraient pas à ses dépenses et ses officiels puiseraient dans des réserves de trésorerie pour faire face aux dépenses récurrentes.

Lire aussi : Togo : pénurie d’essence à Lomé et ses environs … explications

D’après l’analyse du Comité des finances, il apparaît que la CAF est entrée dans un cycle de déficit structurel qui devrait atteindre environ six millions de dollars à la fin de cette année si aucune mesure sérieuse n’est prise, rapporte Punch qui cite Fouzi Lekjaa, président du Comité des finances de la CAF.

« Il est nécessaire d’inverser cette tendance au déficit en rationalisant les dépenses et en utilisant un meilleur potentiel de revenus pour le CAF », aurait-il ajouté.

Lire aussi : Togo / Municipalités : Voici les maires des 7 communes du Golfe

Selon Brila FM, la Fédération de football du Nigeria n’aurait reçu que 600 000 dollars de la CAF, en août, sur le montant total qui était prévu pour sa 3e place à cette compétition. Quant aux Algériens, Sénégalais et Tunisiens, eux, ils attendent toujours leurs primes.

Selon la même source, l’Espérance de Tunis, vainqueur de la Ligue des champions de la CAF, n’a pas encore reçu sa prime de 2,5 millions de dollars. Une situation qui créerait une tension entre les dirigeants du foot africain et le club.