En dépit des progrès enregistrés par le Programme de Promotion du Travail Décent (PPTD) pour la période 2010-2015, le Togo continue de faire face à de nombreux autres défis dans sa réalisation.

Une cérémonie de signature du protocole d’accord relatif au programme pays de promotion du travail décent a eu lieu hier mardi 17 septembre 2019 à Lomé.



La mise en œuvre de ce document signé entre le gouvernement, le patronat et le bureau international du travail permettra d’augmenter les chances des citoyens à trouver un travail qui leur donne des opportunités de vivre dans de bonnes conditions.

Lire aussi: Togo : Le Fnfi a un nouveau Directeur général

Le PPTD couvrant la période 2019-2022 pose donc le diagnostic des défis et identifie les priorités dans les changements à moyens termes à impulser dans les domaines de l’emploi, de la protection sociale et de l’application des droits du travail.

Pour M. Emmanuel Agbenou, porte-parole des centrales syndicales, « la mise en œuvre de ce programme permettra à tous ceux qui exercent leurs différentes activités de pouvoir vivre parce que le document a pris en compte un aspect très important qui est la promotion de l’emploi tenant compte des personnes vulnérables qui sont les jeunes, les femmes et les personnes en situation d’handicap. Il y a également le respect des droits des travailleurs, ensuite le renforcement et l’extension de la couverture sociale en tenant compte des travailleurs du secteur informel».

Lire aussi: Concours international de Génies en herbe de l’Ohada au Togo : Marc Vizy félicite participants et organisateurs

Il est à préciser que ce programme tire ces orientations du plan national de développement PND 2018-2022 du cadre de coopération du système des nations unies pour la période 2019-2023.

La mise en œuvre du PPTD 2019-2022 est placée sous la responsabilité du gouvernement à travers un comité tripartite de pilotage qui en assure le suivi et l’évaluation.