La banlieue nord-est de Lomé, Agoè-Sogbossito, a été le théâtre d’un crime odieux en début de week-end dernier, rapporte l’hebdomadaire Dounia Le Monde ce mercredi.

Lire aussi : Etats-Unis : Une souris sème la débandade en pleine conférence de presse à la Maison Blanche (vidéo)



Selon les faits rapportés par le confrère, la victime, un homme âgé de 42 ans, cadre au ministère togolais de l’environnement, était sortie rester à la devanture de sa maison aux environs de 20 heures pour prendre l’air. Très tard dans la nuit, sa femme, qui s’était couchée plus tôt, ne retrouvant pas son mari à ses côtés à son réveil, s’est mise à le rechercher.

Lire aussi : Cristiano Ronaldo brise un nouveau record avec son 127e but en C1 et devance Lionel Messi

Assistée par la famille et des proches, c’est au petit matin du samedi 28 septembre que la femme éplorée a retrouvé, avec émoi, le corps sans vie du sieur O. M., dans un puisard non loin de la maison de la victime, poursuit le journal.

Lire aussi : Togo Top Impact 2019 : les personnalités exclues des nominations

Après le retrait du corps dans le puisard par les gendarmes appelés pour les constats et les enquêtes, la tête et les narines du pauvre monsieur porteraient des traces de saignement, a confié des témoins de la scène au journal.

Lire aussi : Pour n’avoir pas respecté les derniers vœux du défunt, le pasteur décède en pleine cérémonie funéraire du fidèle

Selon les premiers constats, écrit le journal, la piste criminelle est privilégiée.

Nos condoléances aux familles éplorées.

*Image d’illustration