in ,

Bénin-Crise post-électorale : les clarifications de l’homme au bras amputé par le gaz lacrymogène

La vidéo dans laquelle on le voyait avec son bras amputé est devenue virale sur les réseaux sociaux. Dénis Djossou est celui dont le bras a été décapité par le gaz lacrymogène le mercredi 1er mai lors des manifestations de la population contre une ‘tentative’ d’arrestation de Boni Yayi. Selon nos confrères béninois, rapportant les propos de l’amputé, il n’était mêlé ni de près ou de loin aux manifestants.

Selon la version recueillie de certains témoins par une équipe de Beninwebtv, « la victime a pris le gaz lacrymogène tiré par les policiers », pour quelle fin? On ne saurait le dire. Tout ce qu’on n’en sait, est que le gaz s’est « explosé et a amputé l’une de ses mains ».

Lire aussi : Bénin-Législatives : Voici les 83 députés déclarés élus ce jeudi 2 mai

Conduit d’urgence à l’hôpital dans un bain de sang coulant à flot, il a subi les premiers soins et s’en est sorti avec un bras coupé et des séquelles non moins négligeables.

« La bombe s’est explosée dans ma main »

Clarifiant les événements du drame, il confirme la version des témoins interviewés par le confrère et ajoute qu’il ne faisait pas partie des manifestants qui sont entrés en altercation avec les policiers suite à la militarisation du domicile de l’ex-chef d’Etat Boni Yayi.

« J’étais au niveau de Mônt Sinaï et c’est quand j’arrivais sur les lieux qu’ils ont barré la voie de Houéyihô et camp Guézo ainsi que celle de Cadjèhoun(…) j’étais avec les bonnes dames et subitement j’ai vu une bombe (Ndr gaz lacrymogène) tombée devant nous. Et quand j’ai décidé de prendre la bombe (Ndr gaz lacrymogène) pour le lancer sur la voie, ça s’est explosée dans ma main », a expliqué Denis Djossou.

Poursuivant, il détaille que les médecins ont dû couper sa main lors des traitements et a par la suite appelé à une aide financière pour amortir les charges médicales dont il fait face actuellement à l’hôpital.

[Photo] Un couple arrêté pour avoir vendu son bébé de 3 jours

[Photo] Un couple arrêté pour avoir vendu son bébé de 3 jours

Sénégal Assemblée nationale, Premier ministre

Sénégal/Suppression du poste de PM : l’Assemblée nationale adopte le projet de loi