Il a l’habitude de défrayer la chronique avec son titre de ‘fils naturel aîné’ du président Paul Biya. Mais la question demeure, Georges Gilbert Baongla est-il réellement ce qu’il prétend être ?

Selon l’hebdomadaire d’investigations camerounais, Nyassa Soleil, dans sa parution du 13 juin, à la page 6, il s’agit d’un abus de langage.



Lire aussi : Togo : Pour sa retraite, Sheyi Adébayor dévoile son projet pour la localité de Lavié (Kloto)

En effet, écrit le journal, le fils d’Elisabeth Baongla a profité de sa proximité physionomique avec le président de la République, de son standing de vie, voire du silence de Paul Biya pour faire passer sa thèse selon laquelle, « Elisabeth Baongla, c’est le nom de sa défunte mère. Sage-femme très proche de feue Madame Jeanne Irène Biya épouse de M. Paul Biya, alors Premier ministre ».

L’hebdomadaire détaille également que « Baongla avait été donné comme filleul à son baptême à Monsieur Paul Biya, à l’époque Premier ministre et ce, dû à l’étroitesse des rapports entre dame Élise Baongla, génitrice de Georges Gilbert Baongla, et Madame Jeanne Irène Biya. Par conséquent, Baongla n’a jamais été le fils de Paul Biya. Mais plutôt, Filleul », peut-on lire dans les colonnes du journal de la Mobil Omnisport.

Lire aussi : Togo : L’Etat met près de 500 millions de FCFA à disposition des candidats aux élections municipales …la répartition

Mais aux dernières nouvelles, Georges Gilbert Baongla a été interpellé et écroué dans l’après-midi du mercredi 29 mai à Yaoundé suite à une plainte après une envolée verbale sur une chaîne de télévision. Il a comparu devant le parquet le lundi 3 juin et a été déposé à la prison Centrale de Kondengui.

Affaire à suivre.