L’ancien patron de la Cameroon Radio and television (Crtv, radiotélévision d’Etat qu’il a dirigée de 1988 à 2005), Gervais Mendo Ze (photo) a été condamné mardi soir par le Tribunal criminel spécial (Tcs) à 20 ans de prison ferme, a-t-on appris ce jour.

Arrêté en novembre 2014 après un passage furtif au gouvernement (ministre délégué auprès du ministre de la Communication), Gervais Mendo Ze était poursuivi pour plusieurs chefs d’accusation.

Lire aussi : RDC : Félix Tshisekedi a limogé le patron de l’Agence nationale de renseignement (ANR) ce mardi

Il s’agit notamment des indemnités de transport indûment perçues, du prélèvement dans les caisses de l’Etat de plus de 39 millions FCFA.

L’ancien patron de la Crtv était accusé d’avoir perçu une prime de représentation de plus de 15 millions FCFA, du décaissement de 116 millions FCFA, puis de 205 millions FCFA et de 20 millions sur la redevance audiovisuelle.

Lire aussi : Match Écureuils-Eperviers : Patrick Mboma penche pour le Togo

La justice lui reprochait également la perception de 360 millions FCFA, constituant les fonds de fonctionnement de la direction générale de la Crtv.

L’ex patron de la Crtv était poursuivi avec quatorze autres personnes (certaines en fuite et d’autres sont décédées en détention), parmi ceux-ci des personnels des services financiers de la Crtv, de l’administration du trésor et des impôts, dont l’ancien ministre des Finances Polycarpe Abah Abah, l’ancien maire Akono Ze Jean Marie, Amang Bitegni Jean Paul.

La justice reproche à tous ses coaccusés les malversations liées à la redevance audiovisuelle (RAV) de plus de 15 milliards FCFA, ils ont été tous condamnés à 18 ans de prison ferme.

Ils doivent en outre verser 15 milliards FCFA représentant le préjudice causé à l’Etat et payer une amende de 962 millions FCFA.