in

En souffrance, les jardineries sont autorisées à rouvrir leurs portes

Le gouvernement français a envoyé un courriel aux professionnels de la jardinerie, leur signifiant qu’ils pouvaient reprendre leurs activités commerciales, sous certaines conditions.

Coronavirus : fumer du cannabis aggraverait les risques de contamination

Les jardineries avaient été contraintes de fermer leurs portes avec l’instauration du confinement, à l’exception de celles vendant de l’alimentation bio et des produits pour animaux.

Le gouvernement a décidé de mettre fin à cette fermeture, avançant que les jardineries vendaient « des produits de première nécessité ».

Ces commerces seront néanmoins tenus de respecter les règles de distanciations sociales préconisées. La Fédération des jardineries a ainsi rédigé un « guide des bonnes pratiques sanitaires », explique Étienne Bodin, délégué général de la Fédération à France Bleu.

« On demande à nos adhérents de respecter un certain nombre de contraintes, notamment la densité de personnes sur le point de vente », explique-t-il à France Bleu.

Commission européenne : bientôt un « droit de réparation » pour les smartphones

La réouverture des jardineries répond aussi à des impératifs économiques. En effet, certains commerces réalisent la moitié de leur chiffre d’affaires sur les seuls mois de mars, avril et mai, comme l’explique RTL. La vente des semis et des graines au début du printemps représente une part importante des recettes.

Le confinement a ainsi lourdement pénalisé les horticulteurs et la réouverture devrait leur « offrir des opportunités », confirme Étienne Bodin à France Bleu. Les fleuristes restent néanmoins « totalement fermés », précise-t-il encore.



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Coronavirus : un masque transparent pour aider les personnes malentendantes

Coronavirus : Google qualifie d’‘erronée’ sa décision de supprimer l’adresse de Poutine aux Russes