in

Facebook et Instagram pourraient cesser de fonctionner en Europe

Une décision de la haute Cour d’Irlande force désormais Facebook à ne plus rapatrier les données personnelles d’utilisateurs européens aux Etats-Unis.

Cette décision a été rendue, il y a une dizaine de jours par la Data Protection Commissioner, autorité irlandaise chargée de la protection des données personnelles…

Elle n’est pas une surprise puisqu’elle n’est que le dernier volet du bras de fer entre les GAFAM et les autorités européennes en matière de protection des données personnelles comme le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).

ZOOM : la plateforme annonce de nouvelles mesures de protection

Elle provoque néanmoins une levée de bouclier du côté de Facebook qui estime être dans l’impossibilité de se conformer à ces nouvelles règles. Facebook a ainsi fait appel de la décision et a obtenu des mesures suspensives en attendant un nouvel avis en appel.

Dans une déclaration sous serment, Yvonne Cunnane, responsable de la protection des données personnelles chez Facebook Irlande, se demande comment le réseau social pourrait poursuivre ses activités sans avoir le droit de transférer des données personnelles aux Etats-Unis : “il n’est pas clair pour Facebook comment, dans de telles circonstances, il serait possible de continuer à fournir les services Facebook et Instagram en Union Européenne“…




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo / rebondissement dans l’affaire Raoul Le Blanc : ce que le parquet a décidé

Le Prix Nobel de la paix sera attribué mais différemment