Les clubs de Premier League sont à l’honneur sur la scène européenne. Tottenham et Liverpool s’affronteront en finale de Ligue des champions à Madrid le 1er juin, tandis que Chelsea et Arsenal croiseront le fer à Bakou pour le trophée d’Europa League le 29 mai. Une fête à laquelle les supporters anglais veulent évidemment participer, mais pour cela, ils devront débourser des sommes très conséquentes.

Dès les qualifications des équipes, le prix des vols et des nuits d’hôtel se sont littéralement envolés. Une situation dénoncée par les associations de supporters des deux clubs finalistes de la Ligue des champions. « Le prix des vols pour Madrid et les villes alentours ont augmenté de 840 % », peut-on lire dans un communiqué commun. « Les chambres d’hôtels coûtent plus de 1000 livres la nuit (1160 euros, 800 000 Fcfa), avec des réservations annulées pour remettre des chambres en vente beaucoup plus chères ».



Lire aussi: Italie : Decreto Crescita, la nouvelle loi qui pourrait chambouler le Mercato de Serie A

Il y a également le prix des billets qui est jugé excessif. Quatre catégories de tickets sont proposées : les meilleures places se vendent à 600 € (400 000 Fcfa), tandis que 54 % des tickets disponibles seront vendus à 180 € (120 000 Fcfa). Au-delà du prix, c’est également la quantité de billets alloués aux deux clubs qui crée la polémique : 16.613 tickets pour chacune des équipes, soit un peu plus de 33.000 au total, alors que le Wanda Metropolitano a une capacité de 68.000 places.

Situation similaire pour Chelsea et Arsenal 

Une colère semblable se ressent du côté des supporters de Chelsea et Arsenal, qui se retrouvent en finale d’Europa League. Les fans londoniens devront faire un voyage de plus de 4.600 km pour rejoindre Bakou en Azerbaïdjan. Et là, encore moins de tickets ont été alloués aux deux clubs : 6.000 chacun. Ce qui correspond à moins de 20 % de la capacité du Stade Olympique de Bakou qui compte 69.000 sièges. Arsenal a d’ailleurs annoncé discuter activement avec l’UEFA afin d’obtenir davantage de tickets.

Avec lesoir.be