Après sa libération sous conditions le 1er février dernier, Laurent Gbagbo, a regagné la Belgique qui accepté de l’accueillir sur son sol.

Mais l’accord des autorités belges est également assorti de conditions en plus de celles imposées par la Cour pénale internationale.

Egalement, par voie de presse, nous apprenons que, l’ex chef d’Etat ivoirien a reçu desdites autorités un visa dit de type C qui l’autorise à séjourner durant 90 jours ou trois mois dans le royaume Belge.

Il est demandé aussi à Laurent Gbagbo de se rendre à la mairie de la commune où il est installé pour se faire inscrire comme résident au titre du regroupement familial.

Pour rappel, la seconde épouse de l’ancien président ivoirien, Nady Bamba, vit en Belgique avec son fils, David.

Cette raison a poussé les autorités belges à accepter M. Gbagbo sur leur sol en attendant de savoir si Fatou Bensouda interjettera appel à son acquittement prononcé le 15 janvier dernier par la chambre de première instance de la Cour Pénale Internationale (CPI).

Il faut noter que, le lieu de résidence de Gbagbo sur le territoire n’a pas été révélé jusqu’à ce jour.