in ,

Snoop Dogg révèle la raison pour laquelle il n’a jamais voté de sa vie

A 48 ans, Snoop Dogg n’a jamais voté de sa vie. Dans une récente interview accordée à un média américain, le rappeur a expliqué la raison surprenante de cette longue abstention.

Cardi B encourage ses fans à voter et à se mobiliser contre la brutalité policière

S’il n’a pas voté en près de 5 décennies, c’est tout simplement parce qu’il pensait qu’il n’avait pas le droit. « Pendant des années, j’étais convaincu qu’on ne pouvait pas voter si on avait un casier judiciaire », a-t-il confié à The Real 92.3. Une idée reçue qui l’a donc privé de nombreuses occasions d’exprimer son vote, le rappeur ayant un passé judiciaire conséquent.

En 1990, il était condamné pour possession de cocaïne, avant de plaider coupable pour possession illégale d’armes 3 ans plus tard. En 1996, il était acquitté dans une affaire du meurtre d’un membre d’un gang.

Aux Etats-Unis, la plupart des personnes inculpées n’ont pas le droit de voter, mais ce droit se rétablit lorsqu’ils ont purgé leur peine. Snoop Dogg a précisé que son casier judiciaire avait été effacé.

« Où êtes-vous ? », Dwayne Johnson s’en prend à Trump dans une vidéo de soutien à Black Lives Matter

A l’approche de la prochaine élection américaine, le candidat opposé à Donald Trump pourra cette année compter sur la voix de Snoop Dogg. « Je n’ai jamais voté de ma vie mais cette année je pense que je le ferai car je ne supporte plus de voir cet abruti au pouvoir », a expliqué le rappeur, sans prononcer le nom de Donald Trump. « Je ne peux pas dire aux gens de faire quelque chose, et ne pas le faire moi-même », a ajouté le rappeur, très actif sur les réseaux sociaux pour dénoncer les injustices que subit la communauté noire-américaine aux Etats-Unis.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mort de George Floyd : « Ferme ta gueule et dribble », LeBron James répond à une présentatrice

USA / Coronavirus : une infirmière avoue avoir contaminé 750 afro-américains pour se venger