in ,

Mobile Labo démystifie les sciences aux jeunes filles

Dodzi Aglago expliquant un circuit avec plaque solaire aux jeunes filles
Dodzi Aglago expliquant un circuit avec plaque solaire aux jeunes filles

Biologie, Chimie et Physiques, expériences et découvertes, voilà entre autres ce qu’ont pu toucher du doigt 50 jeunes jeunes filles, ce samedi 16 septembre à Kpalimé. Ces découvertes conduites par un quatuor de la start-up, Mobile Labo s’incrivent dans le cadre de la 4ème édition du camp des sciences pour les jeunes filles organisé par l’UNESCO.

Pour ces jeunes filles sélectionnées parmi celles ayant obtenu des moyennes comprises entre 20 et 15 aux examens nationaux (BEPC, Probatoire et BAC 2), c’était l’occasion de découvrir de visu, des notions qu’elles n’ont fait que noter et apprendre au cours de leurs parcours scolaires respectifs. Il s’agit en effet au cours de cette journée, de leur doter d’une certaine compétence pour qu’une fois arrivées chez elles, elles puissent faire montre du savoir et savoir-faire qui y ont été acquis.

Fabrication d’une pile au stand de chimie

Au cours de cette séance où éprouvettes, circuits electriques, roches, organismes vivants, microscopes, solutions acqueuses et expériences chimiques étaient au rendez-vous, Aglago Dodzi au stand de l’électronique et physique, Nuake Ignace, Komina kokouvi claude et Moti Ruth aux stands de Biologie et Chimie ont ouvert les yeux du jeune public et leur ont permis de comprendre au mieux les notions jusque-là apprises théoriquement. Une expérience qui confirme le leitmotiv du groupe : ” On ne peut enseigner la science qu’en la faisant faire “.

J’ai été vraiment impressionnée surtout par les expériences en électricité. Dans nos écoles, nous manquons de laboratoires pour faire ces expériences. Aujourd’hui, j’ai pu voir avec mes yeux ce qu’on ne faisait qu’écrire dans les cahiers en classe, a confié Oulobe Adja Antoinette, élève au Lycée de Bandjeli (Région de la Kara) à la fin de la séance.

Biologie et mise en evidence des composantes des aliments

“Aujourd’hui, il y a beaucoup à faire en matière d’éducation scientifique dans notre pays. À ce camp, il n’y a que les meilleures, mais il y a toute une multitude d’autres élèves qui n’y ont pas eu accès. Ces filles étant très intéressées par la chose, il est nécessaire que le travail qui a été déjà entamé dans les lycées et collèges de Lomé et ses environs soit poursuivi pour atteindre ces autres élèves (…)”, a laissé entendre Dodzi Aglago, Président de l’Association scientifique ” Les Archimèdes” et promoteur du laboratoire mobile “Mobile Labo”.

Pour rappel, l’équipe de Mobile Labo est composée de 8 jeunes passionnés de sciences regroupés au sein de l’association ” Les Archimèdes”. Par ailleurs, la start-up, grâce à son idée de proposition d’experiences dans les écoles, a été sacrée 1er prix lors de l’édition 2016 du concours Startupper par Total- Togo.

 

LN, le numérique togolais se réunit à Lomé

HAAC : Pitang Tchalla n’est plus