Les changements climatiques ne laissent personne indifférent. Pour montrer une fois encore, l’intérêt qu’elle accorde aux questions de Développement Durable, la communauté universitaire de Lomé organise du 08 au 13 octobre 2018, la 18e édition des Journées Scientifiques Internationales de Lomé (JSIL).

Photo de famille de la 17e édition des JSIL

Une semaine avant le lancement officiel de l’événement, les responsables du projet ont eu à rencontrer la presse ce matin, au cours d’une conférence qui s’est déroulée à l’auditorium de l’Université de Lomé. Cette séance avait pour but d’informer, de relever les inquiétudes, et d’éclairer les hommes de médias sur les contours de l’événement.



Occasion pour M. Essohanam BATCHANA, Directeur de la Recherche et de l’innovation de l’Université de Lomé, de présenter le contexte de l’événement, ses objectifs et les diverses activités inscrites à l’agenda de cette 18e édition.

Concrètement, la grande messe scientifique Internationale de Lomé vise à faire un état des lieux de l’appropriation des ODD par les chercheurs en  milieu universitaire, et à présenter aux acteurs concernés, les résultats issus des travaux de recherche.

Près de 1400 participants issus de plus de 10 pays sont attendus, à savoir : l’Allemagne, la Belgique, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger, la France, le Sénégal, etc…

Au cours des journées scientifiques, chaque acteur aura à découvrir, les réalisations togolaises en faveur des Objectifs de Développement Durable à travers des activités telles que : les plénières, ateliers de communication, concours de posters, expositions de produits issus des activités de recherche et d’innovation, conférences et tables rondes.

Sont prévues au total, des communications regroupées en ateliers relevant des 8 différents domaines de recherches à savoir : les Sciences Naturelles et Agronomiques, les Sciences Mathématiques, Physiques et chimiques, les sciences de l’ingénieur et de l’Informatique, les Lettres, Langues et Communication, les Sciences de l’Homme et de la Société, les Sciences Juridiques, Politiques et de l’Administration, les Sciences Économiques et de gestion, les Sciences de la Santé et des Activités Sportives.

Plusieurs sujets seront abordés, notamment : la recherche scientifique au service du développement durable, la cartographie de la recherche au Togo, la problématique publique à l’ère des ODD, le blanchissement de capitaux et le financement du terrorisme, etc…..

En vue de l’organisation effective de cet événement, tous les acteurs ont été associés : autorités gouvernementales, ONG, associations, entreprises jouent leur partition.

A noter que toutes les activités programmées lors de ces journées scientifiques sont ouvertes au public sans distinction de sexe, de statut, ni de catégorie socio-professionnelle.

Tous les acteurs intéressés par la problématique des ODD sont donc conviés à cette biennale de la science et de la recherche, organisée chaque 2 ans, et portée par la Direction de la Recherche et de l’innovation de l’Université de Lomé.