in ,

2020 : Un ministre japonais a vu venir la malédiction

En raison du coronavirus, la tenue des Jeux Olympiques de Tokyo est remise en cause et ce n’est pas une surprise pour le ministre japonais des Finances Taro Aso.

Coronavirus : un bébé expulsé d’un vol parce qu’il tousse et fait de la fièvre

Selon l’ex-premier ministre, qui a souvent fait la une des journaux avec ses déclarations sulfureuses, il fallait plus ou moins s’attendre à ce que les Jeux Olympiques soient synonymes de désastre dans son pays.

“C’est un problème qui se produit tous les 40 ans. Les Jeux Olympiques sont maudits et c’est un fait”, a déclaré Taro Aso, vice-premier ministre. Il fait ici référence aux Jeux Olympiques de 1940 et 1980.

Le prince Harry, piégé par une fausse Greta Thunberg, juge que Trump a “du sang sur les mains”

Il y a 80 ans, l’événement n’avait pas eu lieu à cause de la seconde guerre mondiale. Les Jeux avaient initialement été attribués à… Tokyo puis à Helsinki.

Quarante ans plus tard, les Jeux Olympiques de Moscou avaient été frappés par un boycott international.

Togo : l’Université de Lomé met des enseignants-chercheurs en auto-confinement

Et maintenant en 2020, le coronavirus cause tellement de souffrance et de chaos dans le monde que la tenue de l’événement planétaire est en discussion. “C’est le destin inévitable de Tokyo 2020”, a conclu Aso.



Oprah Winfrey : l’animatrice américaine dément des rumeurs de trafic sexuel

Coronavirus au Cameroun voici comment des passagers d’Air France ont pris la fuite

Coronavirus au Cameroun : voici comment des passagers revenus de France ont pris la fuite à l’aéroport