De 21 milliardaires en dollars répertoriés en 2017, l’Afrique en compte désormais  23, en 2018.

Club des milliardaires africains, photo 2017

Tous sont industriels ou hommes d’affaires dans les filières telles : agro-alimentaire, construction, télécommunication, assurances, distribution, mines, diamant, banque, luxe, produits pharmaceutiques, médias, pétrole, investissement et ciment.



Leur  fortune combinée atteint  75,4 milliards de dollars contre 70 milliards en 2016, soit un bond de 5,4 milliards de dollars en 2 ans seulement. Mieux, six Africains figurent dans le Top 10 des milliardaires noirs dans le monde en 2018, selon le classement publié par le magazine américain Forbes.

Le Nigérian Aliko Dangote qui a fait du ciment, du sucre et de la farine ses spécialités, reste l’homme noir le plus riche au monde avec une fortune estimée à 14,1 milliards de dollars. Toujours pas rassasié, il se lance actuellement dans la raffinerie du pétrole.

Trois autres Nigérians figurent dans ce classement de milliardaires dont Mike Adenuga, patron de la firme d’investissement African Rainbow,  avec une fortune qui s’élève à 5,3 milliards de dollars, et classé au rang de 6e fortune mondiale.

On y trouve également 7 Sud-Africains, 5 Égyptiens dont 3 issus de la même famille, 2 femmes, Isabel dos Santos, la fille de l’ex-président angolais José Eduardo dos Santos, et la nigériane Folorunsho Alakija.

Voici le Top 20 des milliardaires africains et ce qu’ils pèsent  en 2018:

1-Aliko Dangote : 14,1 milliards de dollars (Nigeria)

2- Nicky Oppenheimer: 7,7 milliards de dollars (Afrique du Sud)

3- Johan Rupert: 7,2 milliards de dollars (Afrique du Sud)

4-Nassef Sawiris: 6,8 milliards de dollars (Égypte)

5-Mike Adenuga : 5,3 milliards de dollars (Nigeria)

4- Issad Rebrab: 4,1 milliards de dollars (Algérie)

5- Naguib Sawiris: 4 milliards de dollars (Égypte)

6- Patrice Motsepe: 2,9 milliards de dollars (Afrique du Sud)

7-Koos Bekker: 2,8 milliards de dollars (Afrique du Sud)

8- Byaruhanga Kimberly: 2,8 milliards de dollars (Afrique du Sud)

9- Isabel dos Santos : 2,7 milliards de dollars (Angola)

10- Mohamed Mansour: 2,7 milliards de dollars (Égypte)

11- Folorunsho Alakija: 2,5 milliards de dollars (Nigeria)

12- Aziz Akhannouch: 2,2 milliards de dollars (Maroc)

13- Yasseen Mansour: 1,9 milliard de dollars (Égypte)

14- Strive Masijiwa: 1,7 milliard de dollars (Zimbabwe)

15- Othman Benjelloun: 1,6 milliard de dollars (Maroc)

16- Mohammed Dewji: 1,5 milliard de dollars (Tanzanie)

17- Youssef Mansour: 1,4 milliard de dollars (Égypte)

18- Stephen Saad: 1, 2 milliard de dollars (Afrique du Sud)

19- Onsi Sawiris: 1,1 milliard de dollars (Égypte)

20- Christoffel Wise: 1,1 milliard de dollars (Afrique du Sud)

On pourrait ajouter à ce classement Mohammed Ibrahim d’origine soudanaise qui est au Royaume-Uni. Milliardaire depuis 2012, sa fortune s’élève actuellement à 1,18 milliard de dollars.

Il y a aussi le Nigérian Femi Otedola, entré pour la première fois au classement Forbes en 2009, qui signe son retour dans le cercle des milliardaires en 2018.

Les ministres, directeurs et hauts fonctionnaires, les businessmen affairistes ont beau importer, exporter du bois, réaliser des coups fumants, mais paradoxalement, aucun n’a réussi à figurer dans le classement Forbes des vrais milliardaires.

 

Avec Coupsfrancs