Mali : les dessous de la libération de Soumaïla Cissé dévoilés

Soumaïla Cissé est détenu par ses ravisseurs depuis le 25 mars 2020. Il avait été kidnappé alors qu’il était en pleine campagne électorale pour les élections législatives, dans la localité de Niafunké.

Quelques mois plus tard, l’ancien président de la Commission de l’UEMOA a ainsi servi de monnaie d’échange pour un mouvement terroriste. Et dans le communiqué diffusé, le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM) se réjouit de la libération des 206 djihadistes.

« Dieu est grand et gloire à Dieu. Dieu est grand, louange à Dieu. Dieu a béni vos frères dans le groupe Soutenir l’islam et les musulmans pour mener à bien un processus d’échange au cours duquel 206 lions des lions de l’islam qui ont combattu les envahisseurs croisés et les agents apostats ont émergé. Les moudjahidines ont fait sortir ce grand nombre de prisonniers en échange d’un homme, à savoir l’ennemi de Dieu l’apostat Sumela Sissi, qui a été capturé par les moudjahidines lors d’une opération secrète bénie il y a environ un an. De telles opérations bénies plaisent partout aux musulmans et guérissent leur poitrine, et nous exhortons nos frères dans les groupes djihadistes à effectuer ce type d’opérations étudiées, car une opération élaborée vaut mieux que des dizaines de petites opérations, et voici les signes de la dernière opération », indique le communiqué diffusé par le GSIM de Iyad AG Ghaly.

Le GSIm est un groupe avec une idéologie salafiste djihadiste. Il a été constitué au mois de mars 2017 pendant la guerre du Mali. Le lundi 5 octobre 2020, il a été annoncé la libération de plus d’une centaine de djihadistes. Ces libérations annonçaient la libération prochaine du chef de file de l’opposition malienne.

source : afriqueactuelle.net

Similaires