L’hépatite : types, signes, symptômes et prévention

Introduction

L’hépatite (du grec hépar: foie) désigne toute inflammation aiguë ou chronique du foie. Les formes les plus connues étant les formes virales (notées de A à G) et alcoolique. Mais l’hépatite peut aussi être due à certains médicaments, un trouble du système immunitaire de l’organisme. L’hépatite est dite aiguë lors du contact de l’organisme avec le virus et chronique lorsqu’elle persiste au-delà de 6 mois après le début de l’infection. L’hépatite peut évoluer ou non vers une forme grave ou fulminante, une cirrhose ou un cancer.

L’hépatite grave peut mener à la destruction du foie et, sauf transplantation hépatique, à la mort.

Types d’hépatite

Virale

Les hépatites virales sont les hépatites A, B, C, D, E, G et H.

Hépatite alcoolique

Il est fortement déconseillé de boire de l’alcool si on a le virus de l’hépatite sous peine de l’aggraver.

Hépatite médicamenteuse

Une fois dans le sang, les médicaments passent par le foie qui les métabolise et permet leur évacuation par les voies naturelles. Parfois, c’est ce passage hépatique qui active le médicament. Néanmoins, l’abus de certains médicaments peut conduire à une dégradation de l’état du foie et à une hépatite. Le paracétamol, par exemple, a une toxicité hépatique connue.

Signes et symptômes

La grande majorité des hépatites est asymptomatique c’est-à-dire ne présente aucun symptôme. Cependant, il existe des symptômes qui ne sont pas spécifiques tels que la fatigue, les nausées, la fièvre, la perte d’appétit, les maux de tête, les urines foncées, les douleurs ostéoarticulaires. La jaunisse (ictère) est caractéristique de cette maladie mais elle n’est pas spécifique.

Prévention de l’hépatite

Evitez les situations à risque

Les situations à risque sont liées au mode de contamination des virus

L’hépatite virale s’attrape de différentes manières en fonction du type de virus :

  • Hépatite A :

La contamination se fait via des mains ou des aliments contaminés par les selles d’un sujet atteint. En pratique, elle se fait par de l’eau souillée ou des aliments en contact avec de l’eau souillée (mollusques, crustacés, fruits et légumes mal lavés…). Les voyages dans des pays en voie de développement sont davantage à risque compte tenu du faible niveau d’hygiène moyen. L’hépatite A ne se transmet que très rarement par voie sexuelle ou sanguine, contrairement aux autres types d’hépatite.

  • Hépatite B :

La contamination se fait surtout par voie sexuelle, mais également par voie sanguine (transfusion, aiguilles contaminées, notamment chez les toxicomanes ou lors de tatouages, de piercing…) de la mère à l’enfant lors de l’accouchement. Il est à savoir que le virus de l’hépatite B est beaucoup plus contagieux que celui du sida ou de l’hépatite C.

  • Hépatite C :

Le virus de l’hépatite c se transmet principalement par le sang, par exemple lors d’une transfusion , de l’usage de drogues par voie intraveineuse, ou en cas de réalisation d’actes médicaux ou autres dans de mauvaises conditions d’hygiène (endoscopie, acupuncture, mésothérapie, tatouage, piercing, rasoirs…). Il y a également un risque de transmission de la mère contaminée à l’enfant lors de l’accouchement. Enfin, le risque de transmission par voie sexuelle est faible.

      Hépatite alcoolique

Modérer la prise de l’alcool

     Hépatite médicamenteuse

Demander l’avis de votre médecin ou pharmacien avant la prise des médicaments

 

Mais le principal problème posé par les hépatites virales 1, B ou C est l’absence très fréquente de symptôme lors de l’infection… Souvent, le seul signe notable est une fatigue excessive, un signe non spécifique qui ne fait en général pas penser à l’hépatite. Plus rarement survient une jaunisse qui, à l’inverse, est typique.
C’est donc à vous de vous manifester : si vous avez pris un risque (relation sexuelle non protégée sans connaître le statut sérologique de votre partenaire vis-à-vis de l’hépatite, B, notion d’exposition au sang récente ou ancienne, consommation de fruits mal lavés à l’étranger, etc.), vous pouvez demander à bénéficier d’un dépistage, seul examen permettant un diagnostic, soit à votre médecin traitant soit en vous rendant dans un centre de dépistage anonyme et gratuit.

 

Se vacciner

Il existe des vaccins pour l’hépatite A et B

Les vaccinations du voyageur

Avant de partir à l’étranger, il convient de faire usage de prudence. Et dans ce domaine, il est essentiel de vérifier votre couverture vaccinale. Vous devrez en parler avec votre médecin avant votre départ pour bénéficier de conseils personnalisés.

Source : Science et techno, Doctissimo