27 ans après, des chirurgiens de cette ville extraient une compresse oubliée dans le poumon d’un patient

Ce cas clinique exceptionnel de textilome intra-thoracique valait bien une publication dans la Revue des maladies respiratoires. En 2016, une équipe de pneumologie du CHU de Toulouse a pris en charge un patient de 65 ans qui présentait une hémoptysie. Le scanner indiquait une masse suspecte au niveau du poumon gauche.

Le patient se plaignait de cracher du sang en toussant depuis plusieurs années. Jusque-là, les médecins avaient jugé préférable d’éviter une intervention. Ce patient de 65 ans, bronchitique, était en effet fragilisé par de précédents arrêts cardiaques. C’est l’intensité croissante de son hémoptysie qui les a décidés à passer à l’action. « L’hémoptysie pouvait se transformer en hémorragie cataclysmique ou en mort par asphyxie », souligne dans La Dépêche du Midi, le Pr Alain Didier, Chef du pôle voies respiratoires à l’hôpital Larrey (CHU de Toulouse).

27 ans après, des chirurgiens de cette ville extraient une compresse oubliée dans le poumon d'un patient
Image d’illustration

Après avoir tenté de boucher les artères qui saignent, et alors que le scanner indique une masse suspecte au niveau du poumon gauche, les médecins n’avaient plus d’autre choix que de pratiquer l’ablation de la partie malade.

L’intervention se déroule au bloc de cardiologie de l’hôpital Rangueil. « Ce fut la surprise. Les chirurgiens ont retiré une masse inflammatoire, une sorte de magma… une compresse », raconte le pneumologue.

La compresse était là depuis 27 ans, oubliée lors de la pose d’un défibrillateur cardiaque implantable, formant un textilome intra-thoracique. L’inflammation importante n’avait pas permis de révéler le corps étranger au scanner. D’où l’intérêt de l’anamnèse du patient, relève le Pr Didier.

Similaires