in ,

Covid-19 : le masque donne-t-il de l’acné ?

Covid-19 : le masque donne-t-il de l’acné ?

Depuis le mois de mars, notre peau est mise à rude épreuve. Avec la généralisation du télétravail, plus possible de prendre l’air pour se rendre jusqu’à notre lieu de travail. Lorsque vous avez l’opportunité de sortir en ville pour une balade, le masque est fortement recommandé.

Depuis qu’elles portent le masque, des personnes ont constaté l’apparition de bouton d’acné sur le visage. On appelle ce nouveau phénomène le maskné. Mais existe-t-il un lien entre masque et acné ? Il y a une nuance comme le souligne le Professeur Dominique Tennstedt, dermatologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles. “Le masque ne donne pas de l’acné.

En revanche, il l’aggrave, c’est certain. Une personne qui n’a jamais fait d’acné ne fera pas d’acné avec un masque. Il y a des aggravations et des éclosions d’acné chez des personnes adolescentes sujettes à l’acné (l’acné vulgaire), qui en ont fait dans leur jeunesse ou qui sont touchées par de l’acné tardive (l’acné rosacée)”.


Quel type de masque favoriser ?

Avec le masque, des frottements s’opérent sur le visage, puisque “le masque bouge par rapport à la peau”. Conséquences ? Des petites inflammations par simples irritations se produisent. Ces inflammations agissent sur les glandes sébacées qui sont à l’origine de l’acné. Un phénomène d’autant plus important avec le masque en papier.



“Il contient des fibres qui viennent chatouiller la peau puisque le masque en papier est rugueux. Le masque en tissu est plus doux pour la peau. Lui aussi a ses inconvénients, car il s’humidifie très vite avec la respiration et la vapeur d’eau, mais il ne donne pas d’acné” précise le Professeur Tennstedt. Pour éviter des frottements trop importants sur la peau, le dermatologue cite les masques FFP2. Les joues sont épargnées. “Il y a moins de frottements, donc forcément moins d’acné”.


Le port du masque aggrave en fait la kératinisation des orifices des glandes sébacées. Ce sont elles qui sécrètent le sebum via un canal. Avec le masque, ce canal est irrité, la kératinisation devient anormale et forme comme un bouchon à l’origine de boutons et points noirs sur le visage. “La glande continue de sécréter du sébum. Sauf qu’elle ne sait pas que son canal est bouché… Elle va alors gonfler et se surinfecter. Toute cette graisse qui n’est pas sécrétée va se contaminer au contact de microbes particuliers”, explique le dermatologue.


Quels traitements ?


Si vous avez de nouveau de l’acné à cause du port du masque, des solutions existent pour soulager votre peau. Le Professeur Dominique Tennstedt commence par ce précieux conseil : “L’hygiène doit être encore plus irréprochable. Votre visage doit être nettoyé deux fois par jour, le matin et le soir, avec un savon adapté à votre peau. Ce geste élimine le sebum répandu sur la peau et élimine la karétinisation qui s’est créée”. Pour les crèmes, elles ne doivent pas être trop grasses, mais fluides et légères. Évitez notamment les crèmes hydratantes.

“Elles contiennent des corps gras qui bouchent les pores et empêche l’eau retenue dans la peau de s’évaporer. Au final, la peau ne respire plus”. Les crèmes hydratantes sont conseillées sur les peaux sèches des bébés et des personnes âgées, mais elles ne sont pas nécessaires sur les peaux des jeunes et des adolescents. “La peau est largement graissée par ses propres glandes sébacées”. Si le nettoyage de la peau et les crèmes ne sont pas suffisants, optez pour des traitements classiques de lutte contre l’acné par voie générale.

source : sosoir.lesoir.be




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le Pape Benoît XVI très mal en point

Divorce d’Olivier Sarkozy et Mary-Kate Olsen : une guerre sans merci