300 terroristes arrêtés ou tués par le Togo et ses voisins

Le Togo a pris part la semaine dernière aux côtés du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, et du Ghana à une vaste opération militaire anti-terroriste dans la zone ouest africaine dénommée « Koudanlgou 4 zone 2 ». 

Durant 5 jours, quelque 5720 soldats ont mené des patrouilles de part et d’autre des frontières communes à ces 4 pays. Au total 300 suspects ont été arrêtés.

L’opération a été planifiée et lancée au Burkina  dans le cadre de la lutte contre la progression du phénomène terroriste et des menaces à la sécurité nationale des pays membres de l’Initiative d’Accra.

« Ces activités de sécurité ont permis d’interpeller plus de 300 suspects, dont plusieurs étaient recherchés par nos services de renseignements, et saisir 53 armes à feu et d’importantes quantité de munitions, une importante quantité d’explosifs et de dynamite » ou encore « 144 moyens roulant, véhicules et motocyclettes », a dit Maxime Koné, ministre burkinabè de la Sécurité.

 

Similaires