>

Lutte contre le chômage et le sous-emploi des jeunes au Togo

Partager l'article

Facebook
Twitter
Email

Un document d’orientations politiques et stratégiques validé à Tsévié

Un document d’orientations politiques et stratégiques destiné à trouver une solution efficace à la question du chômage et du sous-emploi des jeunes au Togo a été validé lors d’un atelier national tenu les 13 et 14 août à Tsévié.

Cette rencontre a regroupé des autorités politiques et administratives, les délégués du conseil National de la Jeunesse (CNJ), les ministères impliqués dans la problématique de l’emploi des jeunes, des partenaires et des représentants du secteur privé.

Ce document d’une quarantaine de pages est le fruit d’un processus initié par le ministère du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes avec l’appui technique et financier de la Banque Africaine de Développement (BAD), du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), du Bureau International du Travail (BIT) et du Centre Autonome d’Etudes et de Renforcement des capacités pour le Développement au Togo (CADERT).

Il ressort de ce document qu’en moyenne, la demande d’emploi par les jeunes sur la période 2008-2012 était près de 31.500 par an, quasiment équivalent aux emplois créés par an (33500) avec une demande excédentaire  quasi-stable.

Source :ATOP

2021 © L-FRII MEDIA