in

50 Cent : le rappeur bientôt banni d’instagram ?

50 Cent, le rappeur américain très connu sur Instagram pour ses moqueries à l’endroit des autres artistes et stars de son pays risque de se voir bannir du réseau social. 

Infidélité : Sans pitié, 50 Cent clashe Will Smith

Tout comme Booba en France, aux Etats Unis c’est le rappeur 50 Cent qui est très actif sur son compte Instagram pour se moquer des autres artistes n’hésitant pas à multiplier les clashs sur le réseau social.  Mais tout comme pour le rappeur français exilé à Miami son comportement est parfois très limite et enfreint les règles de la communauté.

Will Smith trompé : l’acteur insulte le rappeur 50 Cent dans un violent échange de SMS

En début d’année Instagram avait déjà décidé de supprimer le profil de Booba pour avoir posté dans une story une se*tape de Fianso, 50 Cent pourrait bientôt connaître la même sanction s’il ne fait pas attention à ses publications sur son compte qui a récemment été signalé par l’application.

MHD et Booba : enfin la sortie de leur collaboration ?

 

En effet il y a quelques jours, Instagram a suspendu temporairement le compte de 50 Cent pour intimidation, après avoir récupéré l’accès à son profil, Fifty a révélé l’information en postant une capture d’écran du message d’alerte du réseau social pour avoir enfreint les directives de la communauté. Il a été sanctionné pour avoir publié une photo d’une femme vêtue d’un bikini string dans une position un peu trop explicite.

TikTok : une star du réseau social âgée de 16 ans, s’est suicidée (photo)

 

“Je ne comprends pas pourquoi je reçois ça ? Le message est supprimé pour intimidation, mais il est toujours sur ma page. OK, il est temps de faire une pause avec IG.” a mis 50 Cent en commentaire de la publication qui n’a visiblement pas compris pourquoi il a été sanctionné.

 

Source : 13orduhiphop



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Explosion à Beyrouth : une aide de 250 millions d’euros mobilisée ce dimanche

Ethiopie : 2 démissions en moins de 2 mois autour du chef de l’Etat