L’Égypte a fait ce qu’elle a pu

Largement battue à l’aller (1-6), l’Égypte n’a pas réussi de miracle ce mardi lors du barrage retour contre le Ghana (2-1).

Il n’y a pas eu de miracle au Caire. Sévèrement battue lors du barrage aller au Ghana au le 15 octobre (1-6), l’Egypte n’a pas réussi à remonter ce handicap de cinq buts ce mardi, ne s’imposant que d’un but au retour (2-1). Dos au mur, les Egyptiens ont beaucoup poussé en début de match sous les lasers verts de leurs supporters. Mohamed Aboutrika a touché le poteau à la 11e, Fathi a été contré (20e) par la défense des Black Stars. Amr Zaki a, lui, ouvert le score à la 25e minute, profitant d’une sortie hasardeuse de Fatawu Dauda sur un corner.

Loin d’être serein, le gardien ghanéen a cependant réussi plusieurs arrêts, claquant une frappe de Zaki (36e), se couchant pour arrêter une tentative d’Eman (45e+2), ou détournant une tentative à bout portant de Gedo (75e). Il est également sorti dans les pieds de Salah à la 68e. Mis sous pression en première période, les Ghanéens se sont contentés de gérer leur avance dans la deuxième, période au cours de laquelle André Ayew a demandé à sortir par précaution après un duel (55e). Les coéquipiers de Gyan ont concédé un deuxième but, sur un tir croisé de Gedo (84e). Un but qui n’a rien changé, puisque que Kevin-Prince Boateng a réduit le score à la 89e. Le Ghana est le quatrième pays africain, le vingt-cinquième au total, qualifié pour la Coupe du monde au Brésil.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Juventus : voici pourquoi le club s’intéresse à Olivier Giroud