> >

L’AFD contribue à une meilleure qualité de l’enseignement

Partager l'article

Facebook
Twitter
Email

L’Agence française de développement (AFD) a accordé mardi plus de 5 milliards de Fcfa pour le projet d’appui à la réforme du collège (PAREC). La convention a été signée entre le ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor, et l’ambassadeur de France au Togo, Nicolas Warnery.

L’objectif est de développer un enseignement fondamental de qualité en prenant en compte le primaire et le premier cycle du secondaire et d’atteindre ainsi la scolarisation primaire universelle en 2022.

‘Les importantes subvention accordées par la France est une l’illustration parfaite de son attachement au développement de l’offre publique d’éducation au Togo », a souligné M. Ayassor. 

Nicolas Warnery a rappelé que le projet PAREC s’inscrivait dans la continuité des actions engagées au Togo par la coopération française dont la finalité est de renforcer la formation initiale des instituteurs et la réforme des collèges. 

Le projet a-t-il précisé, vise à consolider notamment le développement des écoles normales chargées de la formation des instituteurs et à reformer les collèges pour un accès plus équitable et une meilleure qualité de l’enseignement.

Source: Republicoftogo

2021 © L-FRII MEDIA