> >

Former la relève sur le système de passation des marchés publics

Partager l'article

Facebook
Twitter
Email

Le Club Culturel de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestions (FASEG) en collaboration avec l’Agence de Réglementation des Marchés Publics (ARMP)  organise un atelier de formation de cinq (5) jours du lundi 31 mars  au vendredi 04 avril 2014 et ce sur le thème : Système de passation des marchés publics au Togo.

Cet atelier dont la cérémonie d’ouverture et de lancement a été faite ce matin a outre la participation en masse des étudiants de la FASEG, public cible à qui est destiné cette formation, été animé par les sieurs ADJAMAH, AGBOLO, KAPOU et  AGBODJI.

Après les mots de bienvenue aux invités et participants, la parole a été donnée en premier lieu à Mr Eklou AGBOLO, Président du Club Culturel FASEG de l’université de Lomé. Après les salutations aux membres d’honneur et aux participants, il a tenu à préciser le bien fondé de cet atelier. Il a ensuite mis en relief le thème et les objectifs visés par ce présent atelier en mettant l’accent sur la recherche de l’excellence qui est sa justification majeure. Ensuite, il a rappelé que le partenariat naissant entre le Club Culturel FASEG et l’ARMP  leur permettra d’évoluer dans une logique conjointe pour assurer aux étudiants togolais une meilleure imprégnation dans les réalités de notre pays.

S’en est suivi l’allocution de Mr Eli Tété ADJAMAH, coordonateur de l’atelier ; qui dans son allocution a d’abord  rappelé à tout un chacun la mission du Club Culturel FASEG de l’Université de Lomé (UL)  qui outre celle de promouvoir les initiatives et activités culturelles à l’université s’inscrit depuis un temps dans des activités de formation  et de renforcement des capacités à l’endroit des étudiants, justificatif de leur slogan : « L’excellence par la culture ».

Il a ensuite souligné la nécessité de la mise en place des réformes et de la formation aux nouvelles réglementations imposés par la reprise de la coopération entre le Togo et ses divers partenaires dans laquelle l’ARMP  a bien voulu les accompagner. ‘’La Bonne Gouvernance’’ qui est l’un des sous thèmes de cette formation se justifie alors de même que les objectifs visés par cet atelier  surtout à l’endroit des étudiants. Il termine par de sincères remerciements à l’ARMP, aux autorités universitaires et aux participants avant de leur souhaiter un bon succès pou r cette formation.

Après un intermède musical, le Directeur Général de l’ARMP le Docteur René Théophile KAPOU a quand a lui tout d’abord fait savoir la logique de réforme du système de passation des marchés publics que le Togo a entrepris pour l’assainissement de la politique d’acquisition et de fourniture des travaux publics et ce pour répondre aux standards des normes internationales. Il  a ensuite rappelé la mission de l’ARMP qui est d’assurer la régulation du système de passation des marchés publics.  Et c’est dans cette mission qu’elle appuie le projet de formation du CCF-UL sur le thème  « Système de passation des marchés publics au Togo » dont il félicite le choix.

Pour conclure, il en appelle à l’attention des participants à ces cinq jours de formation pour maitriser les rouages de cette notion de marché public tout en rappelant le numéro vert de l’ARMP  (80 00 88 88) pour toute dénonciation en cas de constat de fraude ou de défaillance dans le système des marchés publics togolais.

 En dernière position, le Doyen de la Faculté des sciences Economiques et de Gestion (FASEG), le Professeur  Akoeté Ega AGBODJI représentant le Président de l’Université de Lomé ; prend la parole pour remercier tout les acteurs qui ont œuvré pour l’aboutissement de cet atelier. Il a ensuite tenu à rappeler la dynamique de renforcement de l’enseignement supérieur dans lequel Togo s’est inscrit depuis peu. Il salue ensuite la vision conjointe de l’ARMP et du Club Culturel FASEG  de vouloir former les étudiants pour qu’ils puissent acquérir les notions sur les marchés publics et ce par ce thème qui se justifie pleinement ainsi que le sous  thème très évocateur de la ‘’Bonne Gouvernance’’.

Il termine par ses sincères remerciements à l’ARMP pour leur franche collaboration  ainsi que les responsables du CCF-UL  pour leurs efforts. Il demande enfin aux étudiants la meilleure attention pour tirer profit des échanges. C’est sur ces mots qu’il lance les travaux  de l’atelier de formation.

La cérémonie s’achève à 11h après la vue collective.

.Pap Jo

2021 © L-FRII MEDIA