76ème AG des Nations Unies : le Chef de l’Etat togolais est intervenu sur ces principaux sujets

Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, s’est exprimé mercredi par visio-conférence dans le débat général de la 76ème AG des Nations Unies, qui se déroule depuis le début de la semaine à New York.

L’intervention, rediffusée sur les canaux digitaux de la Présidence, a porté sur une revue des avancées politiques, économiques et sociales réalisées par le Togo, et été l’occasion d’un appel fort, lancé en faveur d’une répartition plus équitable des vaccins anti-covid, et de la lutte climatique.

Dans sa présentation du nouveau paradigme de développement du Togo, développé dans la nouvelle feuille de route gouvernementale, le n°1 Togolais a rappelé toute l’importance de la préservation d’un climat social apaisé, pour parvenir au développement.

“La garantie d’une véritable harmonie sociale est gage d’un développement inclusif”, a déclaré dans ce sens Faure Gnassingbé, justifiant la volonté de l’exécutif de “faire du Togo un pays de cohésion et de paix, une nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable”.

Le leader Togolais est également revenu sur les progrès significatifs réalisés en termes de politique sociale et sanitaire, et les nouvelles initiatives en cours de déploiement comme l’assurance maladie universelle et le programme Wèzou.

Il s’agit, a rappelé le Président de la République, de “permettre aux Togolais de mener une vie saine et de connaitre le bien être tout au long de celle-ci”. “Cette couverture contribuera à améliorer les indicateurs de la santé de la mère et de l’enfant”, a-t-il ajouté au sujet du programme Wèzou.

Sur le plan éducatif, le chef de l’Etat est revenu sur la gratuité des frais de scolarité au préscolaire et au primaire, l’extension du programme de cantines scolaires et la mise en place du programme School Assur. Il a également présentéla mesure d’exemption de tous frais de scolarité en faveur des élèves des collèges et lycées du pays.

En ce qui concerne l’équité et l’égalité de genre et l’avancement des droits des femmes et des filles, le pays a également réalisé des évolutions significatives. “La représentativité des femmes dans les instances décisionnelles a évolué passant de 23% en 2019 à 35% en 2021”, a indiqué le président de la république, justifiant l’adhésion de son gouvernement au mouvement HeForShe.

Sur le plan économique, Faure Gnassingbé s’est félicité du classement du Togo dans le dernier rapport de la CNUCED sur les investissements directs étrangers. Avec une progression de 85%, confortant, selon lui, le pays en tant que “destination de choix” de ces investissements. Il est aussi revenu sur la stratégie d’industrialisation du pays qui se fonde sur la construction de partenariats public-privé et dont la Plateforme Industrielle d’Adétikopé (PIA) est à la fois le symbole et la pierre angulaire du positionnement du Togo en tant que hub logistique.

Pour finir, revenant sur la situation du sahel et la lutte contre l’extrémisme religieux, le chef de l’Etat a plaidé pour une mobilisation plus accrue des ressources au profit du G5 Sahel et de la MINUSMA “pour lutter contre ce fléau qui menace de s’installer durablement sur le continent.”

Faure Gnassingbé a conclu son intervention en réitérant aux États membres du G7+, un appel commun en vue d’un cessez-le-feu global partout sur la terre. “La prospérité mondiale repose sur la paix et la stabilité dans les régions touchées par les conflits”, a-t-il martelé avant de conclure, “Je reste convaincu que grâce à la mutualité de nos efforts, la présente session de l’Assemblée générale contribuera significativement à faire de notre planète un monde plus sûr et pleinement engagé pour le bien-être de nos peuples.”

Avec republique togolaise

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Spectaculaire chute des marchés boursiers américains : Apple perd une somme record