Faure Gnassingbé accorde 5 mil

Le Chef de l’Etat togolais Faure Essozimna Gnassingbé a accordé 5 millions de francs Cfa comme bonus à chaque joueur ayant participé à la CAN 2013 en Afrique du Sud.

L’annonce a été faite par le premier ministre Séléagodzi Arthème Ahoomey-Zunu au cours d’une rencontre avec la presse à Lomé. Les éperviers du Togo ainsi que la délégation ayant fait le déplacement d’Afrique du Sud pour la CAN 2013 ont enfin foulé le sol togolais jeudi 7 février 2013. Ceci, après quelques jours de désagréments. Bon nombre d’entre eux n’ont pas pu rentrer avec leurs bagages.

Echangeant avec la presse quelques heures après, le premier ministre Ahoomey-Zunu a dit exprimer les regrets du gouvernement togolais. « Nous avons été tristes pour les jours de désagrément qu’ils ont connu, nous avons souffert avec eux…mais Dieu merci, ils sont rentrés », a-t-il dit et de renchérir « Le plus important pour nous togolais c’est de rester soudés, c’est d’avoir à l’esprit l’intérêt national, et avoir au dessus de nous la patrie ».

Répondant aux questions des journalistes, le premier ministre togolais a également dit que le couac dans l’organisation est dû à un « dysfonctionnement avec une compagnie sud-africaine sensée ramener les éperviers au Togo ». Sur ce point, il a rassuré que les primes des joueurs ont été payées dans des conditions régulières.

Aussi, le premier ministre a indiqué que le Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a décidé depuis le dimanche 03 février 2013, d’accorder un bonus supplémentaire de 5 millions Cfa par joueur. Ceci dit-il, pour « conforter les Eperviers dans leurs exploits ». Il a indiqué que ce montant vient s’ajoute aux 30 millions de francs Cfa touchés individuellement par chaque joueur.

Sur la question de surfacturation des coups d’appels observés au niveau des opérateurs de téléphonie mobile, Ahoomey-Zunu s’est montré un peu plus avare dans sa réponse « Ça ne continuera pas au-delà de la performance des éperviers. Si ce dont nous avons besoin pour cette préparation est obtenue, pourquoi nous allons continuer ? ».

La réponse du locataire de la primature a laissé perplexes les journalistes surtout que les éperviers ot déjà quitté la CAN et plus encore cette opération de surfacturation est annoncée continuer jusqu’au 06 mars 2013. Pour rappel, ce n’est pas que les opérateurs de téléphonie mobile qui le font, même au Port autonome de Lomé, des montants sont prélevés sur des chargements. Aussi, doit-on souligner que pour des précédentes participations du Togo à la CAN, une révision à la hausse a été observée sur des produits comme le ciment.

A la fin de la conférence de presse, le premier ministre a eu également à recevoir dans son bureau les éperviers du Togo rentrés au bercail.

Source : [07/02/2013] Koaci

Plus d'articles
Santrinos Raphael : le message de l’artiste à Adebayor