Un numéro vert pour signaler tout cas suspect de fièvre d’Ebola

Les autorités togolaises ont lancé un numéro vert (111) pour signaler tout cas suspect et des signes liés au virus Ebola, ainsi qu’une cellule d’urgence dans le pays.

Un dispositif de surveillance a été mis en place au niveau des frontières terrestres, maritimes et des aéroports.

Des centres de prise en charge des malades ont été créés pour prendre les éventuels malades en charge sur toute l’étendue du territoire. A l’aéroport international de Lomé, un centre d’isolement disposant d’une équipe opérationnelle pour le convoyage des prélèvements a été installé.

Les responsables de la santé invitent la population à surveiller et à signaler l’apparition des signes de diarrhée sanglantes, selles noires, saignement du nez, saignement de la peau, saignement des gencives, sang dans les urines, crachats, contenant des traces de sang, sang dans les vomissements, saignement a tout autre endroit du corps.

Dans un message diffusé sur les médias, il est demandé à la population d’éviter la manipulation et/ou la consommation des animaux vivants ou morts dont les agoutis, les rats, les souris, les porcs épics, les biches, les singes, les lièvres, les chauves-souris, les chimpanzés, les gorilles.

Similaires