L’inauguration de l’usine de fabrication de fer à béton du groupe Steel cube Togo s’est déroulée ce mardi 23 avril. Implantée à Kara, dans le Nord du Togo, l’usine est une œuvre du secteur privé fortement encouragé par le gouvernement togolais engagé dans la promotion du partenariat public-privé.

 L’usine est une innovation et les performances qu’elle se propose d’atteindre sont réjouissantes. Environ 25 millions de dollars américains de ferraille seront exportés du port de Lomé vers l’Inde et d’autres pays.



400 jeunes auront un emploi direct et près de 400 autres auront des emplois directs. Chaque jour, l’usine utilisera plus de 150 tonnes de déchets. Et plus encore, l’infrastructure sera un centre d’acquisition d’expériences pour certains jeunes qui seront désormais des techniciens qualifiés.

L’implantation de l’usine de fer à Kara contribuera également au développement socioéconomique de la localité et de la Compagnie d’électricité du Togo qui percevra plus de 110 millions FCFA par mois de recettes. Sans oublier l’afflux d’échanges étrangers qui  connaîtra une hausse sensible dans la localité.

Lire aussi : Les 4 personnalités clés de l’entourage du milliardaire soudanais Mo Ibrahim

Cette initiative s’inscrit dans la mise en œuvre du Plan national de développement 2018 – 2022 notamment en son axe 2 qui porte sur la réalisation des pôles de transformation agricole manufacturiers et d’industries extractives.

Dans son approche de mise en oeuvre, le PND se base sur une forte contribution du secteur privé. Le PND, c’est un besoin de financement de 4622,2 milliards FCFA (environ 8,3 milliards $). Fer de lance de ce programme, le secteur privé national et étranger devrait y participer à hauteur d’un peu plus de 2999,1 milliards de FCFA (5,4 milliards $), soit 65% du coût global du PND.

L’inauguration de cette usine de fabrication de fer à béton intervient dans le cadre de la célébration de l’indépendance de la République Togolaise le 27 avril 2019.