Le président somalien Mohamed Abdullahi Farmajo a renoncé à sa citoyenneté américaine, jeudi 1er août 2019.

Dans les faits, la Constitution somalienne autorise la double-nationalité à laquelle ont d’ailleurs opté de nombreux Somaliens de la diaspora, poussés à l’exil par l’instabilité sécuritaire dans le pays.



Lire aussi Un migrant africain révèle comment il a fait fortune en France en deux ans à peine

 « Nous annonçons officiellement que le président de la République fédérale de Somalie, S.E. Mohamed Abdullahi Mohamed, a renoncé à sa citoyenneté américaine », a déclaré le bureau de la présidence dans un communiqué publié à Mogadiscio.

Selon ledit communiqué, la décision du président somalien a été prise de plein gré : « La Constitution provisoire de la République fédérale de Somalie autorise la double citoyenneté. Le président a toutefois volontairement procédé aux démarches de renonciation ».

À noter que M. Farmajo, qui a été élu président en février 2017, a vécu, étudié et travaillé aux États-Unis.

Lire aussi Séduction : les cristaux de menthol, nouvelle astuce en vogue des jeunes femmes

Le président a occupé la fonction de Premier ministre de la Somalie de novembre 2010 à juin 2011.