Il s’injecte 6 litres de synthol dans les bras pour avoir de faux muscles ; ce qu’il en est 4 ans après (photo)

Kirill Tereshin a 24 ans aujourd’hui, et s’il pouvait remonter le temps, il est fort probable qu’il ne fasse plus le même choix. Il y a 4 ans, il a eu la “brillante” idée de s’injecter de la gelée dans les bras pour obtenir des muscles dignes de Popeye.

Certes, il a eu ce qu’il voulait avec en plus le surnom de « Popeye russe », mais à quel prix ? Cette gelée de pétrole (comme de la Vaseline) a durci dans ses bras et il risque désormais soit d’en perdre totalement l’usage ou d’en mourir si on ne la lui retire pas rapidement, rapporte Metrotime.

Il regrette « sa propre stupidité » qui l’a poussé à gonfler ses bras. «J’aurais dû y penser plus tôt, je sais. Je me blâme moi-même, je sais que je suis coupable », confie-t-il. « J’avais 20 ans à l’époque et je n’ai pas pensé aux conséquences. »

Kirill est toutefois soulagé d’être pris en charge par des médecins. Il a subi une opération visant à retirer une partie de la substance, ainsi que le « muscle mort » à l’intérieur de son bras, rapporte Lad Bible. « Le synthol sature les muscles et les tissus musculaires, bloquant la circulation sanguine », explique Dmitry Melnikov, le chirurgien à la tête de cette opération inédite.

« Il faut donc enlever tout ça, tout en conservant les veines, les nerfs et les autres fonctions du membre », précise-t-il. Mais, un tour d’opération ne suffira pas. Pour lui retirer les six litres de synthol, Kirill devra subir plusieurs interventions chirurgicales. Il doit donc retourner sur le billard d’ici la fin de l’année.

Plus d'articles
Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara souffle sa 78e bougie