in ,

À 60 ans, un Imam décroche son BAC

Il était sans doute le candidat le plus âgé de son centre d’écrit et logiquement de sa salle d’examen. Doumbia Mamadou. Il a 60 ans, l’âge à laquelle la plupart pensent à la retraite. 

Lire aussi : Togo : la première édition de la semaine du secteur privé annoncée

Mais pour ce sexagénaire, c’est un défi personnel de décrocher le précieux sésame. 

Lire aussi : RDC : 65 ministres pour le premier Gouvernement de Félix Tshisekedi ?

« Si aujourd’hui, j’ai décidé de passer le BAC, ce n’est pas pour devenir un fonctionnaire, ni un ministre. Mais c’est pour tout simplement me cultiver dans la vie. Et aujourd’hui, pour moi, c’est un défi de décrocher ce diplôme », a-t-il expliqué ému.

Lire aussi: Togo/Fonction publique : les résultats du concours de recrutement du personnel pour le compte du ministère de la justice disponibles

Doumbia Mamadou est un Imam heureux d’avoir enfin relevé avec brio ce grand défi après de nombreuses tentatives. Il est désormais titulaire, à 60 ans, d’un baccalauréat. La mention passable inscrite sur son relevé est loin de la plus belle des mentions, son courage. La persévérance et surtout la foi de l’homme de Dieu ont fini par payer. 

Lire aussi : [Vidéo] Avec du sel et de la salive, un voleur brise la vitre d’un véhicule et vide les objets de valeur ; les internautes révoltés

Doumbia Mamadou compte encore approfondir ses connaissances. Il se dit prêt à poursuivre les études au supérieur. L’Imam est donc loin de la retraite intellectuelle. Son prochain défi est le Brevet de technicien Supérieur (BTS).



Pays-Bas : le port du voile intégral désormais interdit

Togo-Ghana un nouvel Ambassadeur nommé par Akufo-Addo à Lomé

Togo-Ghana : un nouvel Ambassadeur nommé par Akufo-Addo à Lomé