De gauche à droite ; Linda Awesso, promotrice du festival Elima, Mme Sahouda Mivedor-Gbadamassi ; Bodi Daîmou coordinateur national du CNJE,

Ils étaient plus de 300 jeunes à se réunir samedi dernier à Lomé, répondant à l’appel de la Coordination nationale de la jeunesse estudiantine (CNJE). Qu’ils soient étudiants ou récents diplômés, leur vision est de se faire former sur les thématiques de l’entrepreneuriat et de création d’emplois. Une vision qui se justifie dans un contexte où les diplômes universitaires ne sont plus obligatoirement un gage d’accès à l’emploi. 

Le thème principal retenu pour la formation est “L’entrepreneuriat des jeunes pour un Togo émergent” afin d’en ressortir « (…) outillés sur tous les préalables, depuis la rédaction du projet jusqu’à ce que l’entreprise ne soit instituée », à en croire les précisions du coordinateur national du CNJEBodi Daîmou. Et pour ce faire, ils peuvent compter sur le soutien du FAIEJ qui a mis à leur disposition, des formateurs chevronnés. 

Pour ces jeunes, l’heure est à la prise de conscience. Ils ont eu l’occasion d’être galvanisés par les propos de la Directrice générale, Mme Sahouda Mivedor-Gbadamassi. « Vous êtes des pépites, mais des pépites qui s’ignorent. (…) Vous êtes la source d’inspiration quasi-quotidienne des actions en faveur de l’entrepreneuriat » ; a-t-elle affirmé avant de les convier à l’acquisition du savoir-faire. 

Joyfull

« Nous sommes d’accord que l’université est le temple du savoir, mais pas le temple du savoir-faire. C’est quand vous aurez fait une expérience que votre savoir peut devenir un savoir-faire, une compétence au service du Togo émergent », a-t-elle ajouté
Notons qu’en-dehors de cette formation, les meilleurs jeunes seront retenus afin de suivre une formation approfondie au FAIEJ, qui débouchera sur des financements de leurs projets d’entreprise afin de voir éclore une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs à succès. 

Joël Dagba est rédacteur, reporter et photographe. Journaliste de formation ( Licence en Journalisme professionnel à ISICA-UL), c’est un passionné des questions d’entrepreneuriat et d’excellence (dans tous les sens du terme). Une passion qu’il a décidé de partager avec le public, en intégrant les rangs du média du jeune africain francophone L-frii. Joël Dagba est à L-frii depuis 2013.