Accident vasculaire cérébral (AVC) : les signes avant-coureurs et les symptômesLes Accident vasculaire cérébral (AVC) laissent souvent des séquelles permanentes ou entraînent la mort. Pourtant, de nombreuses victimes attendent, parfois des heures après l’apparition des premiers symptômes, avant de consulter. Or, les premiers moments qui suivent l’apparition de ces derniers sont déterminants.

Qu’est-ce qu’un AVC?

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est une défaillance de la circulation sanguine qui affecte une région plus ou moins importante du cerveau. Elle provoque la mort des cellules alors privées d’oxygène. En fait, une (1) personne sur dix (10) s’en remettra complètement tandis que les neuf (9) autres conserveront des séquelles plus ou moins importantes, selon la partie du cerveau qui a été affectée et les délais d’intervention médicale.

Les signes avant-coureurs d’un AVC

L’AVC a une particularité : ses signes précurseurs sont totalement absents. Toutefois, les personnes ayant subi un accident ischémique transitoire, celles qui sont atteintes d’un trouble cardiaque (anomalie, insuffisance cardiaque ou arythmie), de diabète, de migraines, d’apnée du sommeil, d’hypercholestérolémie (taux élevé de cholestérol) ou d’hypertension artérielle sont plus à risque.

Les symptômes de l’accident vasculaire cérébral

L’AVC peut causer une perte de conscience ou une paralysie soudaine. Les autres symptômes sont les étourdissements, la perte soudaine d’équilibre,  l’engourdissement et affaissement d’une partie du visage, d’un bras, d’une jambe ou d’une partie du corps, la confusion, la difficulté à s’exprimer ou à comprendre, la      perte soudaine de la vue ou vision trouble d’un œil, le mal de tête subit et intense, parfois accompagné de vomissements.

Quel que soit le symptôme, il est urgent de contacter les services d’urgence pour obtenir une aide médicale. Plus l’intervention est rapide, moins les séquelles sont importantes.

Premiers soins pendant l’AVC

À moins d’être un secouriste chevronné, il vous sera difficile d’aider la personne aux prises avec un AVC. Vous pourrez toutefois lui demander de sourire, de lever les deux bras ou de prononcer une phrase très simple. Si la personne en est incapable, placez-la en position latérale de sécurité (PLS) et composez immédiatement le numéro des secouristes. Le patient a plus de chances de récupérer s’il est vu rapidement par un médecin.

La position latérale de sécurité est une position où la victime est placée sur le côté, tête en arrière, bouche ouverte et dirigée vers le sol. Ainsi, sa langue ne peut plus tomber dans sa gorge et ses vomissements s’écoulent librement sur le sol.

Prévenir les AVC

Il est possible de prévenir les AVC, les crises cardiaques et les ruptures d’anévrisme en adoptant de saines habitudes de vie telles que l’abandon du tabagisme, la consommation modérée d’alcool, la pratique d’exercices physiques, le maintien d’un poids santé, la meilleure gestion du stress, un suivi médical régulier.

Soyez attentifs aux moindres symptômes et n’hésitez pas à consulter un professionnel. Après tout, il y va de votre vie.

Avec Canal Vie

Angliciste de formation, je me nomme Yao Bernard Adzorgenu. Passionné par l’écriture, je suis reporter et rédacteur chez L-frii. J’ai à mon actif des œuvres poétiques et remporté des compétitions nationales de poésie.