Accidents de circulation au Togo : les syndicats et associations de conducteurs interpellés

Le Togo est confronté à un problème d’insécurité routière qui suscite beaucoup d’inquiétudes.

Les drames du 28 juin 2022 au sud du pays ont choqué effroyablement les populations. A Wahala, un véhicule, quittant Vogan pour le marché de Gléi (Ogou), a dérapé et fini sous le pont de la rivière Adewui faisant 13 morts et 15 blessés. A Lomé, un accident impliquant deux véhicules et une moto a fait un mort et un blessé.

C’est dans ce cadre qu’une rencontre a eu lieu entre Affoh Atcha-Dedji et les transporteurs et conducteurs en provenance de tout le pays pour une sensibilisation sur l’importance du respect du code de la route, le 30 juin.

“Lorsque l’on observe le lieu où s’est produit l’accident, la voie était parfaite, il s’agissait d’une erreur humaine. La visite technique n’était pas faite, les pneus étaient usés, ce à quoi s’ajoute une surcharge”, a expliqué le ministre en charge des transports routiers.

 “Il nous faut reprendre conscience sur l’importance de la sécurité routière”, a-t-il recommandé rappelant que “ivresse, recherche du gain au détriment de la sécurité et chargement sauvage”, sont des facteurs qui conduisent souvent aux accidents.

Pour plus de sécurité sur les routes au Togo, forces de l’ordre, autorités locales (maires, préfets…) et syndicats de conducteurs routiers prendront des mesures idoines dans ce sens.

Similaires