Accra : des travailleuses de s3xe amendées

Neuf des 20 présumées travailleuses de s3xe arrêtées la semaine dernière dans un bordel à Accra par la police, ont été condamnées par un tribunal à payer une amende de 240 Ghana cedis chacune soit un montant d’environ 28.000 francs cfa.

Accra : des travailleuses de sexe amendées
Image d’illustration

Les condamnées, qui ont plaidé coupables à l’accusation de sollicitation à des fins immorales et sexuelles, ont signé une caution de bonne conduite pour six mois.

Selon Ernest Acheampong, le commandant de police du district de Kaneshie à Accra qui s’est confié au journal Ghanaian Times, les 11 autres filles ont été libérées sous caution. Elles vont comparaître à nouveau le 23 avril devant le tribunal.

Lire aussi LDC : Didier Drogba explique pourquoi les clubs français échouent toujours !

Les 20 présumées travailleuses de s3xe ont été arrêtées en fin mars dernier par la police dans une maison de passe à Chisco, près d’Avenor, à Accra.

Plus d'articles
Nouvel entretien Poutine-Pachinian : l’hôte du Kremlin réitère la «nécessité urgente» de mettre fin au conflit