Accusations contre Santrinos : voici ce que risque la jeune plaignante, si l’histoire se révèle fausse

C’est la nouvelle affaire qui secoue actuellement la toile. Lors d’un direct effectué par l’influenceur Aristo le Bledard, une jeune musulmane a affirmé avoir couché avec Santrinos Raphaël.

Selon la jeune demoiselle, l’histoire s’est déroulée il y a deux ans de cela. Ayant rencontré l’artiste à Dagué, ils auraient entretenu des rapports sexuels dans un hôtel. Quelques mois plus tard, elle s’est rendue compte qu’elle est enceinte.

Refusant d’avorter, elle a gardé la grossesse et a finalement donné naissance à un garçon, qui aura deux ans le 27 avril prochain.

À la suite de ces affirmations, le producteur de Santrinos est monté au créneau et a démenti les faits. À travers une publication sur sa page Facebook, il a demandé aux fans de ne pas se laisser distraire par ce bad buzz.

Plusieurs influenceurs se sont prononcés sur le sujet. Puisque les deux parties n’arrivent pas à s’entendre, ils leur ont conseillé de se diriger vers les autorités compétentes pour régler cette affaire.

Pour prouver ses dires, la plaignante devra apporter des pièces (vidéo, messages, audios) qui attestent son aventure avec l’artiste. Et si elle n’a aucune preuve à sa disposition, la médecine devra trancher avec un test de paternité.

Au cas où toute cette histoire se révèle fausse, la demoiselle sera accusée de diffamation, si l’artiste et son staff décident de porter plainte. Elle risque la prison et une amende pour avoir sali l’image de Santrinos Raphaël.

Nous y reviendrons.

Similaires