Affaire Bhadie Kelly : ”Dans mes investigations, il en ressort qu’elle est plutôt une…”; un journaliste togolais fait une sortie surprenante sur la starlette

Dans une publication sur sa page Facebook, le journaliste togolais Anani Fifa s’est indigné vis-à-vis de l’énorme attention accordée à Bhadie Kelly, la nouvelle starlette de TikTok.

Dans son analyse, il a déploré le fait que des médias luttent pour la recevoir dans leurs émissions, au lieu de soutenir les jeunes entrepreneurs qui ne demandent que quelques minutes de passage pour présenter leurs entreprises.

“Depuis deux semaines, le nom de Kelly fait le buzz sur les réseaux sociaux. Je croyais que les Togolais ont une pensée spéciale pour R-Kelly en prison.

Dans mes investigations, il ressort que Kelly, c’est plutôt une jeune togolaise, plus attirante que toutes mes ex réunies, qui fait la une des bouches sur les réseaux sociaux. Même le général forte gueule ivoire criait son nom.

Kelly est au centre de toutes les attractions, au point que cela a créé un challenge-jalousique entre les filles partout dans le monde. Dans les foyers, les hommes se cachent pour l’apprécier. C’est une fille naturelle dont le corps en mouvement provoque une concentration et une admiration chez les hommes coureurs de perles.

Il y a une semaine, son déhanchement a fait oublier la défaite du Togo contre Le Cap vert. Les hommes de toutes nationalités rêvent rencontrer cette Kelly. Chaque jour, des milliers de personnes lui demandent son numéro direct (hello Kelly ! Can you send me your number ?).

La star actuellement dans le monde, ce n’est plus put-in (Poutine) mais plutôt Kelly, la reine sur TikTok. En une semaine, elle est à plus d’un million d’abonnés. Depuis qu’elle est devenue populaire, des médias togolais sont à sa recherche pour des émissions.

Beaucoup de médias pensaient qu’elle habitait au Togo et faisaient des pieds, des mains et des têtes pour la joindre, afin de l’inviter dans les émissions. La petite Kelly habite plutôt aux USA. Selon des sources dignes de foi et de pancréas, des tontines seraient organisées dans des groupes WhatsApp dans le but d’aller faire sa connaissance aux États-Unis.

Le phénomène Kelly a obligé des médias togolais à faire Usain Bolt derrière elle à cause de son buzz. Parlons maintenant sérieux ! Cette réalité me plonge dans une interrogation. Pourquoi tant d’intérêt des médias togolais pour des buzz inutiles ? Quel est l’apport des médias dans la politique de l’entrepreneuriat au Togo ?

Si vous êtes un jeune entrepreneur et que vous voulez être invité dans une émission télévisée pour faire connaître votre activité, vous devez alors passer à la comptabilité. Au Togo, quand il y a buzz, l’auteur de ce buzz qui ne va rien changer du quotidien du togolais est reçu comme un roi. On fait de lui un invité spécial alors qu’au même moment, nous avons des jeunes qui sont excellents à entreprendre, mais qui manquent de visibilité. Elepossiblaa ? (C’est possible ça ?)

À chaque fois qu’un jeune entrepreneur veut se faire connaître dans leurs émissions, ils les envoient payer son passage. Mais la même émission reçoit gratuitement les buzziers. Elepossiblaa ? Quel monde voulons-nous construire au juste avec ces histoires de buzz ? Il faut que des jeunes entrepreneurs créent des buzz pour venir profiter, dire dans les émissions qu’ils entreprennent ?

Il faut que les chaînes togolaises évitent de copier celles de la Côte d’Ivoire. Le Togo et la Côte d’Ivoire sont tous situés au sud par l’océan Atlantique, mais ils ne vivent pas la même réalité. Il n’est écrit nulle part qu’il ne faut pas recevoir les buzziers dans les émissions télé. Mais c’est frustrant quand ils sont reçus royalement et gratuitement pour des faits qui ne vont jamais empêcher l’inflation des prix des produits de premières nécessités. Ils sont nombreux ces entrepreneurs qui n’ont pas 50 000 f pour faire 10 min de passage dans une émission.

Pourtant, leurs activités pourraient contribuer à soulager des populations dans des situations difficiles. Au lieu de courir derrière ces buzziers ou buzzières pour les inviter royalement et gratuitement dans vos émissions, il faut penser aussi à ces jeunes entrepreneurs togolais qui n’ont pas les moyens, mais qui ont besoin de visibilité. Si vous voulez mon avis sur Kelly, j’avoue qu’elle est jolie, mais ne fait rien d’extraordinaire. Le monde des dragueurs est à ses pieds parce qu’elle a du charisme dans ce qu’elle fait. C’est son heure qui a sonné”, a publié Anani Fifa.

Similaires