Quelques heures après l’annonce ce lundi 9 décembre par la Cour de cassation de la validation de la loyauté de l’enquête sur l’affaire du chantage à la se3tape de Mathieu Valbuena que Karim Benzema et ses avocats contestaient, l’attaquant s’est brièvement exprimé sur les réseaux sociaux.

Afrique du Sud: un père tue son fils de 3 ans pour “un sacrifice à Dieu”

IFT

« La mascarade continue ! Alors rendez-vous au tribunal si tribunal il y a ! D’ici là, la vie continue profitez en », a simplement indiqué l’ancien international français.

Le Madrilène se tient prêt pour une nouvelle convocation au tribunal puisque le juge d’instruction va désormais pouvoir clore son instruction judiciaire et décider de la tenue d’un éventuel procès.

Celui-ci, s’il intervient, ne se tiendra pas avant un an. Dans cette affaire survenue en 2015, Benzema est donc toujours mis en examen pour « complicité de tentative de chantage et « participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit ». Le joueur affirme, lui, qu’il a simplement voulu aider son coéquipier en Bleu en l’avertissant de l’existence de la vidéo.

Slovénie : un joueur nigérian licencié pour avoir enceinté la fille de son président

L’avocat de Karim Benzema, Patrice Spinosi, a fait part de sa « déception » auprès de l’AFP. «Il y a quelque chose de schizophrène dans le fait que la Cour de cassation dise le contraire de ce qu’elle avait dit il y a deux ans» , a-t-il commenté tout en en précisant que son client «ne craint absolument rien car il n’y a rien contre lui».